Think&Do Tank virtuel pour que la 4ème révolution "industrielle" / singularité impulsée par les NBIC soit éthique & sociale

Afrique : la génétique comme arme ultime pour éradiquer le paludisme

Le programme Target Malaria vise à réduire de façon drastique le nombre de moustiques qui transmettent la maladie en Afrique subsaharienne où ils tuent, chaque année, des centaines de milliers de personnes. Pour cela, des chercheurs ont modifié les gènes des moustiques avant de les élever en laboratoire. L’idée sous-jacente est relativement simple : un gène dont les effets condamneront la population de moustiques est introduit, puis se réplique à un taux beaucoup plus élevé que la normale pour rapidement se propager. Target Malaria, financé par la Fondation Bill et Melinda Gates, explore plusieurs méthodes. L’une des plus prometteuse consiste à modifier les moustiques de telle sorte que les nouvelles générations soient presque exclusivement masculines. Les moustiques mâles ne mordent pas les gens, et une population avec quelques femelles serait vouée à l’extinction. Néanmoins, on en connaît peu les conséquences écologiques.

source

(Visited 16 times, 1 visits today)

Partager cet article: Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someoneShare on RedditShare on Tumblr
Loïc Bardon
A propos Loïc Bardon

Co-fondateur de Paris Singularity, think&do tank virtuel d'empowerment citoyen Prospectiviste passionné par la 4e révolution "industrielle"/singularité impulsée par les technologies NBIC(Nano/Bio/Info/Cogno)

Contact: Twitter | Plus d'articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*