Think&Do Tank virtuel pour que la 4ème révolution "industrielle" / singularité impulsée par les NBIC soit éthique & sociale

Après le Human Genome Project, le Synthetic Human Genome Project ?

DNA eprouvette

Des scientifiques envisagent de  synthétiser un génome humain (tout l’ADN contenu dans les chromosomes humains) grâce à des produits chimiques. C’est autour de cette idée que se sont réunis mardi 150 participants, à huis clos, à la Harvard Medical School de Boston. Selon les organisateurs, le projet pourrait avoir d’importantes retombées scientifiques et ne serait que la suite logique du Human Genome Project, qui visait à lire le génome humain. Cette fois il ne s’agirait pas de simplement lire, mais d’écrire et synthétiser les 3 milliards de lettres chimiques qui composent l’Homme. Mais une telle tentative soulèverait de nombreuses questions éthiques. Les scientifiques pourraient ainsi créer des êtres humains en privilégiant certains types de traits par exemple, voir sans parents biologiques. Peut-être qu’il pourrait aussi créer des copies, des clones de chaque personne ? Ou alors il pourrait séquence et synthétiser le génome d’Einstein. Le célébrissime George Church, professeur de génétique à la Harvard Medical School et organisateur du projet a donc tenu à apporter des précisions. Le projet n’a pas pour objectif de créer un humain, mais des cellules. Et il ne serait pas restreint au génome humain. Il aurait pour objectif d’améliorer notre capacité à synthétiser de l’ADN, ce qui pourrait être appliqué sur des animaux, des plantes et des microbes.

La suite ici

(Visited 70 times, 1 visits today)

Loïc Bardon
A propos Loïc Bardon

Co-fondateur de Paris Singularity, think&do tank virtuel d'empowerment citoyen Prospectiviste passionné par la 4e révolution "industrielle"/singularité impulsée par les technologies NBIC(Nano/Bio/Info/Cogno)

Contact: Twitter | Plus d'articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*