Think&Do Tank virtuel pour que la 4ème révolution "industrielle" / singularité impulsée par les NBIC soit éthique & sociale

Au New Jersey 1 algorithme accélère la justice en fixant le montant des cautions

Le New Jersey expérimente un nouvel algorithme pour optimiser son système de libération provisoire, une poudrière pour les défenseurs de la justice pénale qui soutiennent que les amendes imposées par les tribunaux discriminent les communautés à faible revenu, le plus souvent des personnes de couleur. Les lignes directrices sur la façon dont les juges fixent la caution varient d’un bout à l’autre des Etats-Unis. Les juges définissent généralement le calendrier de mise en liberté sous caution en combinant le prix des infractions spécifiques et leur propre évaluation de la probabilité que le prévenu se présente à sa comparution ou comette un autre crime avant son procès. Si vous ne pouvez pas payer, vous restez en prison jusqu’à la date du procès, parfois jusqu’à un mois.

Le 1er janvier, le New Jersey a remplacé son système de caution par un algorithme conçu pour évaluer mathématiquement le risque que les défendeurs fuient ou commettent un crime, particulièrement violent, avant la date du procès. L’algorithme, appelé Public Safety Assessment, a été conçu par la Fondation Laura et John Arnold, basée au Texas, un organisme à but non lucratif qui tente de financer des solutions innovatrices pour la justice pénale.

La suite ici

Partager cet article: Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someoneShare on RedditShare on Tumblr
MNB
A propos MNB

Ingénieur en technologie de l'information, passionné par l'innovation et la singularité. Co-fondateur du think tank virtuel Paris Singularity.

Contact: Site web | Plus d'articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*