Think&Do Tank virtuel pour que la 4ème révolution "industrielle" / singularité impulsée par les NBIC soit éthique & sociale

Ces applications de CRISPR qui pourraient transformer le monde

Le mammouth laineux est éteint depuis plus de 4000 ans. Des scientifiques envisagent de le ramener à la vie grâce à CRISPR-Cas9, une puissante technique d’édition de gènes. Mais la promesse de CRISPR s’étend bien au-delà de la « simple » possibilité de ressusciter des animaux éteints. Plus largement CRISPR pourrait nous permettre de stimuler les rendements des cultures, créer des sources alternatives de carburant, nous protéger des fléaux transmis par les insectes comme le paludisme et Zika, et même guérir le cancer. Ci-après des applications de CRISPR qui pourraient révolutionner le monde :

  1. Guérir des troubles génétiques qui sont parfois générées par un seul gène.
  2. Arrêter la propagation des maladies transmises par les moustiques comme le paludisme, Zika, et la fièvre de la dengue.
  3. Combler la demande d’organes. Chaque jour, environ 144 personnes sont ajoutées à la liste d’attente nationale de greffe aux Etats-Unis pendant que 22 personnes attendant un don d’organe meurent. En utilisant CRISPR pour introduire de l’ADN humain dans un embryon de porc, des scientifiques tentent de créer des animaux hybrides dont les organes seraient en partie « humains » et donc compatibles avec les demandeurs.
  4. À mesure que la population mondiale augmente, la quantité de nourriture dont nous aurons besoin va augmenter. Les scientifiques étudient des applications de CRISPR qui pourraient permettre de concevoir des cultures et du bétail imperméables à la sécheresse, aux insectes nuisibles, aux mauvaises herbes et à la détérioration pendant l’expédition.
  5. Actuellement, nous utilisons des combustibles fossiles pour alimenter nos voitures et produire du plastique. Mais que se passera-t-il lorsque ces ressources seront épuisées ? CRISPR pourrait constituer une partie de la solution. Dans une étude récente, des scientifiques ont édité des gènes de la Yarrowia lipolytic, une levure qui convertit les sucres en graisses et huiles pouvant exploitées à la place du pétrole.
  6. Nous pratiquons l’eugénisme animal depuis des centaines d’années. En sélectionnant certains traits, nous avons domestiqué des vaches pour qu’elles produisent le plus de lait possible et avons « produit » des chiens de taille basse pour qu’ils soient les meilleurs compagnons possibles. CRISPR va rendre cette sélection encore plus facile et précise.

La suite ici

Partager cet article: Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someoneShare on RedditShare on Tumblr
Loïc Bardon
A propos Loïc Bardon

Futurologue passionné par les NBIC, la singularité et le transhumanisme - Co-fondateur du think&do tank virtuel Paris Singularity - Membre actif de l'institut de recherche technologique virtuel envisioning.io

Contact: Twitter | Plus d'articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*