Think&Do Tank virtuel pour que la 4ème révolution "industrielle" / singularité impulsée par les NBIC soit éthique & sociale

Chine : comment les manifestants de Hong Kong sécurisent leurs données

Image parS. Hermann & F. Richter de Pixabay

Pendant plus de deux mois de troubles, les manifestants de Hong Kong ont appris à cacher leur identité. Ils se couvrent le visage avec des masques, des lunettes et des casques de protection pendant les conférences de presse. Ils pulvérisent de la peinture sur les caméras de surveillance et pointent des lasers de poche sur les caméras de police. Mais ce n’est pas seulement leur visage qui peut les trahir. Les manifestants ont également appris à cacher les données de leur smartphone à l’aide de diverses applications liées à la sécurité des données personnelles.

Au gré du mouvement anti-gouvernemental qui se traduit de plus en plus par des affrontements dans les rues et des arrestations qui s’accumulent, les applications les plus populaires de la ville changent. Le diagramme des applications les plus téléchargées sur l’App Store a récemment intégré une application qui donne un faux emplacement GPS, une application de stockage de documents avec mot de passe verrouillé iSafe, et un bouton de panique pour smartphones appelé Parachute. Marinos Bernistas, fondateur et PDG de Parachute, a déclaré à Abacus que son entreprise avait décidé de rendre l’application gratuite pour les utilisateurs de Hong Kong après que leur helpdesk ait été inondé de demandes pour l’utiliser sans payer. Parachute enregistre automatiquement les données vidéo, audio et de localisation en cas d’urgence. Il envoie également des textes, des appels, des courriels et du contenu enregistré aux personnes à contacter en cas d’urgence.

En plus de conseiller des applications telles que Parachute, le forum du LIHKG a informé les manifestants sur les moyens de mieux sécuriser leurs appareils personnels grâce aux paramètres. En avril, quatre militants des manifestations en faveur de la démocratie en 2014 ont été condamnés pour conspiration en vue de causer une nuisance publique. Ainsi, contrairement aux mouvements précédents, les manifestants sont maintenant plus prudents avec les plateformes publiques comme Twitter et Facebook. Cette fois-ci, le mouvement fonctionne en grande partie sur des messages cryptés via l’application Telegram.

La suite ici (Masha Borak)

(Visited 38 times, 1 visits today)

Loïc Bardon
A propos Loïc Bardon

Co-fondateur de Paris Singularity, think&do tank virtuel d'empowerment citoyen Prospectiviste passionné par la 4e révolution "industrielle"/singularité impulsée par les technologies NBIC(Nano/Bio/Info/Cogno)

Contact: Twitter | Plus d'articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*