Think&Do Tank virtuel pour que la 4ème révolution "industrielle" / singularité impulsée par les NBIC soit éthique & sociale

Comment la Suisse est devenue la Silicon Valley de la robotique

La Suisse. Ses montagnes, lacs, le chocolat, la fondue et les banques ? N’est-ce pas ? Seulement en partie. La Suisse est maintenant “la Silicon Valley de la robotique” selon Chris Anderson. A Zurich le plus grand campus de Google, en dehors de la Californie, emploie près de 2 500 ingénieurs, dont plus de 250 spécialistes de l’intelligence artificielle (IA). La Suisse est devenue un concurrent sérieux à la Californie en ce qui concernent les technologies, les personnes ou en terme de financement pour alimenter la quatrième révolution socio-économique du monde. Classé depuis 7 ans comme le pays le plus innovant du monde par Cornell, l’Organisation Mondiale de la Propriété Intellectuelle et l’école de commerce INSEAD à Paris. La Suisse a également été désignée par KPMG comme le pays le mieux préparé au monde pour un changement à long terme. La Suisse comprend également une présence croissante d’entreprises spécialisées dans la technologie de la blockchain, qui, en plus d’être utilisée dans le monde de la finance, se répand au travers d’autres usages tels que l’e-gouvernement, les contrats intelligents, les essaims de robots, l’IA collective et des applications pour le commerce de détail.

La suite ici (Andrew Cave)

Partager cet article: Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someoneShare on RedditShare on Tumblr
Loïc Bardon
A propos Loïc Bardon

Co-fondateur de Paris Singularity, think&do tank virtuel d'empowerment citoyen Prospectiviste passionné par la 4e révolution "industrielle"/singularité impulsée par les technologies NBIC(Nano/Bio/Info/Cogno)

Contact: Twitter | Plus d'articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*