Think&Do Tank virtuel pour que la 4ème révolution "industrielle" / singularité impulsée par les NBIC soit éthique & sociale

Confidentialité vs santé : DeepMind pose déjà la question

deepmind-sets-artificial-intelligence-loose-in-healthcare-field

Google DeepMind navigue déjà en eaux troubles après avoir obtenu l’accès à des données confidentielles : les données de santé de plus d’1.6 million de patients des National Healthcare Services à Londres. La nouvelle application développée par DeepMind, Streams, veut exploiter les données de patients atteints d’une maladie rénale pour surveiller leur état de santé. Si l’intention est bonne,  le problème réside dans les données auxquelles Google a eu accès. Les données concernant les personnes atteintes de problèmes rénaux n’étant pas séparées de celles autres patients, Google a eu accès à l’ensemble de la base (résultats des tests HIV, détails sur les avortements, overdoses…). La Royal Free Trust a fini par déclarer que ces données étaient encryptées pour que Google ne puisse pas identifier personnellement les patients. Néanmoins Google est confronté à une question qui sera de plus en plus prégnante : jusqu’à quel point sommes-nous prêts à sacrifier nos données personnelles de santé pour vivre mieux et en meilleure santé ?

La suite ici

(Visited 108 times, 1 visits today)

Loïc Bardon
A propos Loïc Bardon

Co-fondateur de Paris Singularity, think&do tank virtuel d'empowerment citoyen Prospectiviste passionné par la 4e révolution "industrielle"/singularité impulsée par les technologies NBIC(Nano/Bio/Info/Cogno)

Contact: Twitter | Plus d'articles

1 Trackbacks & Pingbacks

  1. L'open data pour accélérer la recherche contre le cancer - Paris Singularity

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*