Think&Do Tank virtuel pour que la 4ème révolution "industrielle" / singularité impulsée par les NBIC soit éthique & sociale

Contrôler 1 main robotique, chez soi, uniquement avec son esprit, c’est possible

Selon un rapport publié hier dans le numéro inaugural de Science Robotics, des chercheurs ont mis au point un exosquelette robotique manuel qui peut être contrôlé uniquement par la pensée et par les mouvements oculaires. Six individus tétraplégiques ont testé l’appareil dans des situations quotidiennes. Ils ont réussi ramasser des tasses à café, à manger des beignets, à presser des éponges, et à signer des documents. Pourquoi c’est important ? Parce que ce système fonctionne en dehors d’un laboratoire, dans des environnements non supervisés, ce qui représente une avancée majeure dans le domaine des membres robotiques contrôlés par le cerveau. Le système fonctionne en traduisant l’activité électrique du cerveau en actions réalisées par la main robotique. L’utilisateur, portant un capuchon de maille à cinq électrodes, pense à saisir un objet. Cela produit un modèle d’activité cérébrale détecté par électroencéphalographie, ou EEG. Un algorithme, sur une tablette, identifie ces modèles spécifiques d’activité cérébrale et les traduit en signaux de contrôle. Un boîtier de commande et un ensemble d’actionneurs commandent ensuite l’exosquelette de la main pour réaliser l’ensemble des mouvements coordonnés qui s’ajoutent au mouvement de préhension.

L’ensemble du processus ne prend qu’une seconde.

La suite ici

Partager cet article: Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someoneShare on RedditShare on Tumblr
Loïc Bardon
A propos Loïc Bardon

Futurologue passionné par les NBIC, la singularité et le transhumanisme - Co-fondateur du think&do tank virtuel Paris Singularity - Membre actif de l'institut de recherche technologique virtuel envisioning.io

Contact: Twitter | Plus d'articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*