Think&Do Tank virtuel pour que la 4ème révolution "industrielle" / singularité impulsée par les NBIC soit éthique & sociale

“Country as a Service ” : et si vous deveniez e-estonien ?

be-your-avatar-1

Le président Toomas Henrik Ilves a passé 10 ans à mettre en place une série de réformes technologiques pour non seulement mettre chaque citoyen online, mais également créer une base de données nationale. Le système est construit autour de la carte d’identité en ligne, introduite en 2002. L’ensemble des informations de chaque citoyen, les données de soins de santé, les déclarations d’impôts ou les diplômes par exemple, est stocké sur une base de données nationale. Si le système n’utilise pas la technologie blockchain, il en utilise les principes pour que les données ne puissent pas être altérées sans que les citoyens ou les autorités n’en soient informées. Ilves œuvre pour la transparence totale. L’Estonie est donc devenu un des pays les plus avancés du monde dans le digital. Plus de 1000 services publics sont numériques. Les citoyens peuvent voter en ligne. Les dossiers liés aux soins de santé sont enregistrés sur une blockchain. Et depuis 2000 les réunions gouvernementales sont sans papier. Mais son projet le plus radical c’est l’e-résidence. N’importe quelle personne peut en effet devenir résident numérique estonien ou e-estonien, faisant de l’Estonie un “Country as a Service”.

La suite ici

(Visited 121 times, 1 visits today)

Loïc Bardon
A propos Loïc Bardon

Co-fondateur de Paris Singularity, think&do tank virtuel d'empowerment citoyen Prospectiviste passionné par la 4e révolution "industrielle"/singularité impulsée par les technologies NBIC(Nano/Bio/Info/Cogno)

Contact: Twitter | Plus d'articles

1 Trackbacks & Pingbacks

  1. [Retour vers le futur #30] La barrière des langues va tomber, tant mieux - Paris Singularity

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*