Think&Do Tank virtuel pour que la 4ème révolution "industrielle" / singularité impulsée par les NBIC soit éthique & sociale

Danemark : le Conseil de la Disruption veut faire converger marché du travail&nouvelles technologies

Pour faire face à l’impact des technologies sur le marché du travail, le gouvernement danois a créé le Conseil de la Disruption en 2017. Le Conseil est présidé par le Premier ministre et comprend 8 ministres et 30 membres, dont des PDG, des partenaires sociaux, des chercheurs et autres. La discussion s’est concentrée sur la façon dont les politiques publiques peuvent adopter de nouvelles formes de travail tout en s’assurant que le marché du travail fonctionne bien. Elle s’est ensuite traduite par 5 étapes pour soutenir l’innovation et la compétitivité des nouvelles technologies.

1. Adapter le régime des allocations chômage

La réglementation concernant les prestations liées au chômage pour les travailleurs indépendants et les travailleurs atypiques, tels que les travailleurs de plate-forme, sera harmonisée avec les règles applicables aux autres travailleurs.

2. Le travail “de plate-forme” est reconnu comme un travail en matière de prestations sociales

Non seulement les revenus du travail “de plate-forme” seront considérés comme égaux aux revenus du travail traditionnel en ce qui concerne les allocations de chômage, mais le travail de plate-forme sera rendu équivalent au travail traditionnel lorsqu’il s’agit de maintenir les droits aux allocations sociales.

3. La première convention collective avec une société de plate-forme

En avril 2018, la plate-forme Hilfr a conclu une convention collective historique avec le syndicat 3F. Il s’agissait du premier accord entre un syndicat et une société de plate-forme au Danemark. Elle garantit aux utilisateurs de la plate-forme des droits sociaux, notamment une retraite et une indemnité de congés payés.

4. Renforcer le potentiel futur des économies de partage et des économies de plateformes

Il y a peu de temps, le gouvernement a conclu un accord politique pour renforcer le potentiel de croissance de l’économie de plate-forme. Il s’agit de vérifier si la réglementation concernant ce type de sociétés a besoin d’être clarifiée ou adaptée, et de lancer une plate-forme web dédiée pour fournir à cette industrie une réponse en matière de réglementation publique. L’accord prévoit également la création d’un conseil des partenaires sociaux et de l’industrie chargé de conseiller le ministre de l’économie sur l’évolution des économies de partage et de plate-forme.

5. Accroître les compétences de la main-d’œuvre pour répondre aux conditions changeantes

Le gouvernement danois a conclu un accord tripartite avec les partenaires sociaux sur la formation professionnelle et l’éducation. Elle investit dans les compétences futures avec des solutions plus flexibles, dans un accès plus facile à l’éducation et à la formation et dans de fortes possibilités d’apprentissage tout au long de la vie. L’accord contient plusieurs initiatives ciblant les entreprises, les mesures d’incitation des travailleurs et les possibilités de commencer la formation et l’amélioration des compétences. L’un d’entre eux est un “fonds de transition” qui offre une formation gratuite aux personnes qualifiées et peu qualifiées.

La suite ici (Troels Lund Poulsen)

(Visited 98 times, 1 visits today)

Loïc Bardon
A propos Loïc Bardon

Co-fondateur de Paris Singularity, think&do tank virtuel d'empowerment citoyen Prospectiviste passionné par la 4e révolution "industrielle"/singularité impulsée par les technologies NBIC(Nano/Bio/Info/Cogno)

Contact: Twitter | Plus d'articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*