Think&Do Tank virtuel pour que la 4ème révolution "industrielle" / singularité impulsée par les NBIC soit éthique & sociale

Des chercheurs utilisent des tests cérébraux pour prédire le potentiel criminel de tout-petits

Beaucoup de personnes continuent de débattre pour déterminer si la criminalité est plutôt un produit de la nature ou de l’éducation. Selon une nouvelle étude publiée dans Nature Human Behavior, des tests cérébraux pourraient prédire la probabilité qu’un enfant devienne un jour un criminel. Des neuroscientifiques de la Duke University ont analysé les données d’une étude néo-zélandaise impliquant un millier de personnes au début des années 70 suivies de 3 à 38 ans. Dans cette étude, les enfants de trois ans ont passé une série de tests qui mesuraient leurs réflexes, leur compréhension du langage, leurs habiletés motrices et leurs aptitudes sociales. Selon les chercheurs, 20% de sujets âgés de 3 ans dont les performances avaient été les plus faibles ont finalement commis, une fois adultes, plus de 80% des crimes de ce groupe de 1000 personnes. Les chercheurs soulignent toutefois que les données cérébrales ne peuvent pas constituer le seul indicateur à prendre en compter, notant que des facteurs tels que le statut socio-économique et la maltraitance des enfants pouvaient avoir un impact significatif sur le comportement de l’adulte. Pour tenir compte de cela, les chercheurs n’ont donc pas inclus les sujets vivant en dessous du seuil de pauvreté dans leurs conclusions.

La suite ici

Partager cet article: Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someoneShare on RedditShare on Tumblr
Loïc Bardon
A propos Loïc Bardon

Futurologue passionné par la 4e révolution "industrielle" impulsée par les NBIC, et par la singularité - Co-fondateur du think&do tank virtuel Paris Singularity - Membre actif de l'institut de recherche technologique virtuel envisioning.io

Contact: Twitter | Plus d'articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*