Think&Do Tank virtuel pour que la 4ème révolution "industrielle" / singularité impulsée par les NBIC soit éthique & sociale

Des scientifiques estiment pouvoir bientôt éditer la mémoire humaine

mémoire photo

Des chercheurs ont récemment découvert que deux types de mémoire utilisaient des processus totalement différents mais véhiculés au sein des mêmes nerfs. Ces travaux pourraient ouvrir la voie à de nouvelles solutions pour traiter l’anxiété et le syndrome de stress post-traumatique.

Les expériences pouvant nuire à un organisme, comme subir un acte de violence, sont encodées et enregistrées à mesure que les liens entre les neurones se renforcent. Parfois, cette mémoire accidentelle peut provoquer des angoisses qui peuvent faire subir un préjudice dans la durée. Selon l’hypothèse synaptique de marquage et de capture, un stimulus faible peut tout de même créer une mémoire à long terme. Or, jusqu’ici les recherches antérieures montraient que les processus chimiques derrière les deux processus de formation de la mémoire avaient des propriétés communes qui les rendaient impossibles à distinguer.
Les scientifiques ont donc cherché donc des marqueurs différenciants qui induiraient des propriétés physiques différentes pouvant être exploitées pour éditer la mémoire et effacer les traumatismes. Une nouvelle porte, considérée fermée jusqu’ici, vient d’être ouverte.

La suite ici

(Visited 41 times, 1 visits today)

Partager cet article: Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someoneShare on RedditShare on Tumblr
Loïc Bardon
A propos Loïc Bardon

Co-fondateur de Paris Singularity, think&do tank virtuel d'empowerment citoyen Prospectiviste passionné par la 4e révolution "industrielle"/singularité impulsée par les technologies NBIC(Nano/Bio/Info/Cogno)

Contact: Twitter | Plus d'articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*