Think&Do Tank virtuel pour que la 4ème révolution "industrielle" / singularité impulsée par les NBIC soit éthique & sociale

Espace : vous êtes en train de vivre une nouvelle conquête spatiale

espace photo

L’actualité NBIC tourne autour de l’IA, de la robotique ou encore du revenu universel. Et pourtant, cette nouvelle entreprise mondiale pourrait bien être tout aussi bouleversante que la course au yottaFLOPS. En effet, avec la baisse des coûts de lancement et l’ouverture de l’espace aux entreprises privées, l’espace devient le nouvel eldorado. Découvertes scientifiques, colonisation et business s’y côtoient.

La Lune, première étape de la conquête spatiale pour les nations oubliées des années 60

En premier lieu, certains pays qui n’avait pas les moyens d’avoir un programme spatial dans les année 60, veulent faire partie de ses puissances  » spatiales « . Je pense à l’Inde, la Chine, le Japon et l’Europe. Chacun de ces pays à un programme visant la lune, symbole de la réussite dans le domaine spatial. Ce qui change de la lutte entre les USA et l’URSS dans les années 60, outre aller sur la lune, c’est surtout d’y rester ! Chacun des pays annoncés plus haut a certes, un programme lunaire, mais surtout la ferme intention de s’y établir en y construisant une base autonome et durable. Car aller sur la lune est, certes, une réussite mais non une première.

L’Europe et le Japon préparent leurs bases pour les alentours de 2030, la Chine a sa préférence pour la face cachée de la lune. Quel intérêt ? Plus aucune interférence de la part de la terre et donc une meilleure capacité des radiotélescopes pour voir au confins de l’univers !

Outre l’aspect scientifique de ces bases, le potentiel économique est gigantesque !

Des entreprises privées s’intéressent de très prêt aux astéroïdes dopées aux métaux rares.

On estime qu’un astéroïde de 500 mètres pourrait contenir plus de platine ( 29790 €/kg )images_site_plat
que les terriens n’en n’ont jamais extrais. A noter que les faire alunir est beaucoup plus simple que de les faire atterrir. Absence presque totale de gravité oblige. Les métaux seront extrais sur place, et la précieuse cargaison transporté sur terre.

D’autres entreprises, encore, ont leur préférence pour vous créer un petit nid douillet avec vue sur le clair de terre. En échange de quelques billets, bien évidemment.

Elon Musk, lui, encore et toujours lui, pense déjà à créer une base martienne. Rien que ça. Peut-être un peu optimiste, il souhaite envoyer les premiers colons pour 2022 soit 8 ans avant la base lunaire de l’ESA ou la JAXA.

SpaceX a su réinventer l’aventure spatiale endormie depuis plusieurs années

Elon Musk a été le premier a faire atterrir son lanceur sur une simple barge sur l’eau. Un exploit, quant on sait que d’habitude, les lanceurs sont abandonnés à une chute mortelle dans l’océan. Alors oui, une nouvelle conquête spatiale est en cours. Outre la capacité à nous faire rêver, les courses, quelle qu’elles soient, automobile, à l’armement ( moins souhaitable ) ou spatiales permettent de faire avancer la technologie plus vite qu’en temps ordinaire. Alors oui, il y a l’IA, la robotique, la biotechnologie. Mais si ces dernières voient s’affronter les bio-conservateurs contre les techno-progressistes, l’aventure spatiale met tout le monde d’accord ; en nous faisant rêver.

Partager cet article: Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someoneShare on RedditShare on Tumblr
Romain Lefebvre
A propos Romain Lefebvre

NBIC, IA, GAFA. Des acronymes bien étranges qui feront de notre avenir, un voyage extraordinaire. Plus d'articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*