Think&Do Tank virtuel pour que la 4ème révolution "industrielle" / singularité impulsée par les NBIC soit éthique & sociale

Et si les Etats-Unis loupaient la prochaine révolution industrielle ?

Les robots vont inévitablement automatiser des millions d’emplois aux États-Unis et partout dans le monde selon le roboticien Matt Rendall. Lors d’un récent entretien au SXSW, Rendall a dépeint l’image du futur déplacement d’emplois vers la robotique en se concentrant moins sur l’automatisation et plus sur les façons réalistes du remodelage du secteur industriel mondial par l’industrie robotique. Les Etats-Unis, qui ont externalisé une grande partie de la fabrication industrielle et investissent peu dans la robotique industrielle, pourraient manquer la prochaine révolution industrielle. La Chine est devenue N°1 dans le nombre de robots utilisés dans le secteur industriel.

Selon Rendall, contrairement aux Etats-Unis, la Chine a choisi de répondre à l’automatisation en l’embrassant au lieu d’essayer d’y échapper. Cela contraste avec les progrès industriels du siècle précédent, tels que la chaîne de montage de Ford, qui sont d’abord arrivés dans les industries américaines et transformé l’économie du pays en l’une des plus robustes de la planète. La Chine emploie le plus grand nombre de robots industriels, et ce bien plus que n’importe quel pays. La Corée du Sud, cependant, a est le pays ayant le plus de robots par habitant, ce qui signifie qu’elle pourrait bientôt devenir un lieu plus productif, efficace et rentable pour fabriquer des biens que les usines chinoises.

La suite ici

Partager cet article: Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someoneShare on RedditShare on Tumblr
Loïc Bardon
A propos Loïc Bardon

Futurologue passionné par les NBIC, la singularité et le transhumanisme - Co-fondateur du think&do tank virtuel Paris Singularity - Membre actif de l'institut de recherche technologique virtuel envisioning.io

Contact: Twitter | Plus d'articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*