Think&Do Tank virtuel pour que la 4ème révolution "industrielle" / singularité impulsée par les NBIC soit éthique & sociale

Ethique : quand la reconnaissance faciale devient trop(?) puissante

Beaucoup d’articles ont récemment été écrits sur la façon dont les logiciels de reconnaissance faciale sont parvenus à atteidre un niveau de précision incroyablement élevé au cours des deux dernières années. Si élevé, en fait, que la technologie est maintenant utilisée en Chine pour autoriser les paiements par exemple.

L’approche utilisée rappelle les travaux décrits l’année dernière par des chercheurs de l’Université Shanghai Jiao Tong en Chine, qui ont formé des réseaux neuronaux en utilisant des photographies de criminels connus et de simples citoyens. Les réseaux neuronaux ont ensuite été en mesure d’identifier correctement les criminels sur de nouvelles images avec une précision de 89,5%.

The Economist suggère que la même approche pourrait être utilisée pour tenter d’identifier d’autres attributs, tels que le QI ou le penchant politique. Cette capacité troublante, pour ceux qui se préoccupent de la vie privée, va rapidement induire un questionnement éthique autour de dérives. Ces technologies pourraient être utilisée par des régimes autoritaires comme “prétexte” pour prédire deviner l’orientation sexuelle ou les intentions criminelles de n’importe quel citoyen.

La suite ici

(Visited 125 times, 1 visits today)

Loïc Bardon
A propos Loïc Bardon

Co-fondateur de Paris Singularity, think&do tank virtuel d'empowerment citoyen Prospectiviste passionné par la 4e révolution "industrielle"/singularité impulsée par les technologies NBIC(Nano/Bio/Info/Cogno)

Contact: Twitter | Plus d'articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*