Think&Do Tank virtuel pour que la 4ème révolution "industrielle" / singularité impulsée par les NBIC soit éthique & sociale

GlaxoSmithKline vient de payer 300 millions de dollars pour avoir accès au stockage privé de l’ADN de 23andMe

Il est peut-être temps que nous reconsidérions notre position avant de cracher dans un tube. Les services de tests génétiques en ligne sont très populaires. De nombreuses personnes utilisent des services tels que 23andMe et Ancestry.com pour se renseigner sur leur passé ancestral. Bon nombre d’entre eux utilisent également ces services pour mieux comprendre leur héritage biologique, souvent utilisé pour évaluer le risque de maladies dégénératives, comme le cancer.

Les compagnies pharmaceutiques ayant accès à ces informations génétiques seraient en mesure de développer de nouveaux produits de manière plus efficace. GlaxoSmithKline, cherchant à tirer profit de cette situation, a annoncé un accord de 4 ans avec 23andMe qui leur permet d’avoir accès aux renseignements génétiques de tous pour les besoins de la recherche pharmaceutique.

GlaxoSmithKline, l’une des plus grandes entreprises pharmaceutiques au monde, basée au Royaume-Uni, vient de payer 300 millions de dollars pour passer au crible des milliers et des milliers de dossiers génétiques de personnes qui ignorent ou sont indifférents. En ce qui concerne la protection de la vie privée, il n’est pas difficile de cnsidérer cette situation comme relevant d’une grave violation de la confiance des consommateurs. Pire encore, 23andMe est devenu une aile de l’industrie pharmaceutique qui n’a rien à envier aux autres. L’entreprise a également des accords avec Pfizer et Lundbeck.  23andMe pourrait même actuellement travailler sur la mise au point de médicaments.

Le processus de 23andMe d’obtention du consentement relatif au partage des données des utilisateurs est fondamentalement sain. Près de 80 % des utilisateurs choisissent de partager leurs informations génétiques avec des entités tierces. Néanmoins la salive et les données génétiques que 23andMe obtient à partir de votre salive constitue 2 éléments distincts d’après l’accord d’utilisation de 23andMe. Si vous pouvez décidez de vous débarrasser de votre salive, votre information génétique reste conservée jusqu’à 10 ans.

La suite ici (Emily Sohn)

(Visited 61 times, 1 visits today)

Loïc Bardon
A propos Loïc Bardon

Co-fondateur de Paris Singularity, think&do tank virtuel d'empowerment citoyen Prospectiviste passionné par la 4e révolution "industrielle"/singularité impulsée par les technologies NBIC(Nano/Bio/Info/Cogno)

Contact: Twitter | Plus d'articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*