Think&Do Tank virtuel pour que la 4ème révolution "industrielle" / singularité impulsée par les NBIC soit éthique & sociale

Google déjà en retard en Chine pour prendre part à la révolution de l’IA

Bien que beaucoup d’occidentaux considèrent la révolution du deep learning (apprentissage en profondeur) comme un phénomène impulsé par les géants d’Internet américains, ils sont en réalité talonnés par la Chine. Les entreprises chinoises comme Baidu, Tencent et Alibaba utilisent déjà ces technologies, tout comme leurs équivalents les Facebook, Microsoft et Amazon. Google est pour le moment en avance sur ses concurrents, principalement grâce à des rachats clé. Mais beaucoup d’autres entreprises ont massivement adopté le deep learning, y compris les géants technologiques chinois. Dès 2013, Baidu a ouvert un laboratoire de recherche dénommé l’Institut du Deep Learning, signe de l’importance de ses propres ambitions. Depuis, Baidu dispose de plusieurs autres laboratoires, y compris un avant-poste de 200 personnes à la Silicon Valley. Il y a plus de 18 mois, le géant chinois a révélé publiquement qu’il utilisait des réseaux neuronaux pour optimiser le ciblage des publicités en ligne. Si Google a pris mondialement de l’avance dans le domaine du machine learning (apprentissage machine), c’est clairement loin d’être le cas en Chine.

La suite ici

Partager cet article: Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someoneShare on RedditShare on Tumblr
Loïc Bardon
A propos Loïc Bardon

Futurologue passionné par les NBIC, la singularité et le transhumanisme - Co-fondateur du think&do tank virtuel Paris Singularity - Membre actif de l'institut de recherche technologique virtuel envisioning.io

Contact: Twitter | Plus d'articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*