Think&Do Tank virtuel pour que la 4ème révolution "industrielle" / singularité impulsée par les NBIC soit éthique & sociale

IA : 5 prédictions pour 2017

Les prouesses effectuées l’an dernier grâce aux progrès de l’intelligence artificielle et du machine learning (apprentissage automatique) ont créé un buzz incessant. Et si 2017 offrait encore plus de surprises ? Voici cinq choses clés à attendre avec impatience :

  1. Positive reinforcement : l’apprentissage renforcé (reinforcement learning) s’inspire de la façon dont les animaux apprennent comment certains comportements conduisent à des résultats positifs ou négatifs. En utilisant cette approche, un ordinateur peut, par exemple, déterminer comment naviguer dans un labyrinthe à mesure des essais et erreurs et ensuite associer le résultat positif – sortir du labyrinthe – avec les actions qui ont mené à ce dernier. En 2017, nous allons probablement assister à des tentatives d’appliquer le principe de l’apprentissage renforcé à des problèmes tels que la conduite autonome et la robotique industrielle. Google s’est déjà vanté d’avoir utilisé cette technique pour rendre ses centres de données plus efficaces.
  2. Les “duels” de réseaux neuronaux : Inventés par Ian Goodfellow, maintenant un chercheur à OpenAI, les GAN sont des systèmes constitués d’un réseau qui génère de nouvelles données après avoir été entraîné, et d’un autre qui tente de séparer les données réelles des fausses. En travaillant ensemble, ces réseaux peuvent produire des données synthétiques très réalistes. Cette approche pourrait être utilisée pour générer des paysages de jeux vidéo, décolorer des séquences vidéo pixellisées ou appliquer des modifications stylistiques aux dessins générés par ordinateur.
  3. Le boom chinois de l’intelligence artificielle (IA) : cette année pourrait constituer celle où la Chine commence à ressembler à un acteur majeur de l’IA. L’industrie technologie chinoise copie de moins en moins les pays occidentaux, et elle a identifié l’IA et l’apprentissage automatique comme étant les prochains grands domaines d’innovation. Le Google chinois, Baidu, dispose d’un laboratoire spécialisé dans l’IA depuis un certain temps, et elle récolte les fruits de l’amélioration des technologies telles que la reconnaissance vocale et le traitement du langage naturel, ainsi que la publicité optimisée. Les investisseurs chinois injectent maintenant de l’argent dans les start-ups axées sur l’IA et le gouvernement chinois s’est engagé à investir environ 15 milliards de dollars d’ici 2018.
  4. L’apprentissage du langage : demandez aux chercheurs en IA quelle est leur prochaine grande cible, et ils citeront probablement la langue. L’espoir de ces derniers, c’est que les techniques qui ont produit des progrès spectaculaires dans la reconnaissance vocale et l’image, entre autres, puissent également aider les ordinateurs à analyser et générer plus efficacement le langage. Ne vous attendez pas pour autant à avoir une conversation profonde et significative avec votre smartphone avant un certain temps. Mais certaines avancées impressionnantes ont été réalisées. Vous pouvez vous attendre à de nouvelles avancées dans ce domaine en 2017.
  5. Le revers de la hype : le battage médiatique conduit inévitablement à un sentiment de déception quand de grandes percées ne se produisent pas, provoquant l’échec de startups surévaluées et la diminution des investissements. 2017 pourrait voir émerger une sorte de contre-réaction contre le buzz de l’IA, et peut-être que ce ne serait pas une mauvaise chose.

La suite ici

(Visited 99 times, 1 visits today)

Loïc Bardon
A propos Loïc Bardon

Co-fondateur de Paris Singularity, think&do tank virtuel d'empowerment citoyen Prospectiviste passionné par la 4e révolution "industrielle"/singularité impulsée par les technologies NBIC(Nano/Bio/Info/Cogno)

Contact: Twitter | Plus d'articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*