Think&Do Tank virtuel pour que la 4ème révolution "industrielle" / singularité impulsée par les NBIC soit éthique & sociale

Kernel : la startup qui utilise l’IA pour augmenter votre cerveau avec des implants

4

Les technologies de modification des gènes pourraient nous permettre de manipuler les capacités cognitives des embryons. Aussi controversé que cela puisse paraître, plusieurs études scientifiques très sérieuses ont montré que la génétique jouait un rôle important dans l’intelligence. Mais pour ceux d’entre nous qui sont déjà vivants, l’augmentation génétique de l’intelligence ne fonctionnera pas. Ce qui n’est pas le cas des dispositifs d’intelligence augmentée ? L’augmentation des capacités du cerveau serait d’abord préventive. Elle pourrait constituer une réponse pour ceux touchés par des troubles cérébraux associés à l’âge par exemple. Pour que l’intelligence augmentée soit possible cependant, il faudrait d’abord développer une interface de lecture/écriture avec le cerveau humain. C’est sur ce type de problème que travaille Kernel.  La startup à 100 millions de dollars tire principalement partie des travaux d’un chercheur nommé Theodore Berger. Il travaille depuis 35 ans pour stocker les souvernirs contenus dans le cerveau sur des ordinateurs. Si nous commençons à penser au cerveau comme à une sorte d’ordinateur, alors l’hippocampe apparaîtrait comme la zone où les mémoires à court terme dans la RAM sont converties en mémoires à long terme pour être ensuite stockées sur le « disque dur » du cerveau où les mémoires à long terme sont stockées. Ce sont ces souvenirs à long terme que le Dr Berger cible. Etre capable de créer un pont entre l’hippocampe et une puce informatique reviendrait à concevoir des implants qui pourraient améliorer la mémoire de ceux qui la perde en vieillissant. Puisque le fonctionnement du cerveau est souvent comparé à celui d’une boîte noire contenant 100 milliards de neurones qui s’allument, Kernel utilise le machine learning (apprentissage machine) pour comprendre comment le cerveau va écrire et récupérer des souvenirs. Kernel utilise donc l’intelligence artificielle pour comprendre l’intelligence réelle, ce qui pourrait nous mener à l’augmentation des capacités du cerveau via des implants. Si Kernel est en mesure d’apprendre à interpréter les signaux envoyés à l’hippocampe avec un degré d’exactitude de 100%, alors l’interface de lecture/écriture sera fonctionnelle. Actuellement, la startup prétend que la précision est de 80%.

La suite ici

Partager cet article: Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someoneShare on RedditShare on Tumblr
Loïc Bardon
A propos Loïc Bardon

Futurologue passionné par la 4e révolution "industrielle" impulsée par les NBIC, et par la singularité - Co-fondateur du think&do tank virtuel Paris Singularity - Membre actif de l'institut de recherche technologique virtuel envisioning.io

Contact: Twitter | Plus d'articles

1 Trackbacks & Pingbacks

  1. "L'IA, éducation du futur ?" en 3 idées clés - Paris Singularity

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*