Think&Do Tank virtuel pour que la 4ème révolution "industrielle" / singularité impulsée par les NBIC soit éthique & sociale

La blockchain va faire au système financier ce qu’Internet a fait aux médias

Dans les années 1990, la presse traditionnelle s’est moquée lorsque Nicholas Negroponte a prédit que la plupart d’entre nous lirait bientôt les nouvelles sur Internet plutôt que sur un journal papier. 20 ans plus tard :la blockchain et les monnaies virtuelles vont-elles avoir le même impact ? Il y a certainement de nombreux parallèles.

Comme Internet, les monnaies virtuelles comme les bitcoins s’appuient sur les avancées de nouveaux socles technologiques dont l’architecture est ouverte, la blockchain. Comme Internet, cette technologie est par nature décentralisée, contient des “couches”, où chaque couche est définie par un protocole ouvert interopérable à partir duquel les entreprises, ou les individus, peuvent construire des produits et services. Comme Internet, aux premiers stades de développement, il ya beaucoup de technologies concurrentes. Et, comme Internet, la technologie blockchain est plus “forte” quand tout le monde utilise le même réseau, donc à l’avenir, nous pourrions tous parler de “LA” blockchain.

Mais il y a a une différence majeure : Internet était, à ses débuts, non commercial, financé par la Défense et utilisé principalement pour relier les institutions de recherche et les universités. Internet n’a pas été conçu pour faire de l’argent, mais plutôt en tant que moyen le plus robuste et efficace de construire un réseau. Cette absence d’enjeux business et d’intérêts commerciaux a  permis le développement d’une architecture réseau partageant les ressources d’une manière différente de ce qui aurait été privlégiée si le système avait été construit en miroir des marchés financiers.

La “killer app” qui a lancé Internet était l’e-mail. Il a entraîné une adoption massive et renforcé le réseau. Le Bitcoin est la “killer app” de la blockchain. Le Bitcoin est le terreau de l’adoption de la blockchain sur laquelle s’appuie la monnaie digitale, et sa forte communauté technique et la fiabilité de son processus d’examen du code en font la plus sûre et fiable des différentes blockchains. Comme l’e-mail, il est probable qu’une monnaie digitale du type Bitcoin persistera. Mais la blockchain sera le socle d’une variété d’autres applications, y compris des contrats “intelligents”, des registres d’actifs et de nombreux nouveaux types de transactions qui vont au-delà des utilisations financières et juridiques. Le Bitcoin doit être perçu comme un microcosme illustrant la façon dont fonctionne un nouveau système financier décentralisé et automatisé.

source

(Visited 88 times, 1 visits today)

Partager cet article: Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someoneShare on RedditShare on Tumblr
Loïc Bardon
A propos Loïc Bardon

Co-fondateur de Paris Singularity, think&do tank virtuel d'empowerment citoyen Prospectiviste passionné par la 4e révolution "industrielle"/singularité impulsée par les technologies NBIC(Nano/Bio/Info/Cogno)

Contact: Twitter | Plus d'articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*