Think&Do Tank virtuel pour que la 4ème révolution "industrielle" / singularité impulsée par les NBIC soit éthique & sociale

La Chine, bientôt pays n°1 des biotechnologies, veut soigner le monde

médicaments photo

Photo by christian mange

Le secteur des biotechnologies s’est comme beaucoup d’autres interessé de près à la Chine pour sa main-d’œuvre bon marché. Le dragon s’est en quelques décennies réveillé pour se placer comme un concurrent sérieux. Au gré d’investissements généreux et d’un assouplissement des réglementations, la Chine occupe désormais une place centrale dans l’industrie biotechnologiques naissante, à tel point que les investisseurs et les entrepreneurs estiment qu’elle pourrait rivaliser un jour avec ses concurrents occidentaux. Dynamisé par un afflux soudain de talents formés à l’étranger, une nouvelle génération de startups chinoise se lancent dans la course à de nouveaux médicaments. Au cours des deux dernières années, les fabricants de médicaments Merck, Eli Lilly, Tesaro et Incyte ont signé des accords de plusieurs millions de dollars pour mettre la main sur de nouveaux médicaments développés en Chine. D’autres grandes entreprises ont investi dans des postes de recherche en Chine, forgeant ainsi des relations avec les centres académiques chinois.

Mais les choses ont rapidement changé au cours de la dernière décennie, grâce en grande partie au programme chinois « Thousand Talents ». En 2008, l’initiative du gouvernement a ciblé des universitaires et des travailleurs chinois qui se formaient à l’étranger, les incitant à rentrer chez eux avec la promesse de subventions et d’allégements fiscaux, ce qui a créé un cercle vertueux. En parallèle, la Food and Drug Administration chinoise a rendu plus rapide et plus facile le processus permettant de passer du stade expérimental à l’essai clinique. Cependant, d’importantes barrières demeurent. Les fabricants de médicaments chinois continuent régulièrement d’échouer aux inspections de la Food and Drug Administration aux États-Unis.

La suite ici

Partager cet article: Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someoneShare on RedditShare on Tumblr
Loïc Bardon
A propos Loïc Bardon

Futurologue passionné par les NBIC, la singularité et le transhumanisme - Co-fondateur du think&do tank virtuel Paris Singularity - Membre actif de l'institut de recherche technologique virtuel envisioning.io

Contact: Twitter | Plus d'articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*