Think&Do Tank virtuel pour que la 4ème révolution "industrielle" / singularité impulsée par les NBIC soit éthique & sociale

La Chine cible les régions plutôt que les pays pour gagner en Europe

Lorsque Wolfgang Tiefensee a présenté pour la première fois son projet au plus grand fabricant mondial de batteries pour véhicules électriques, on lui a dit qu’il n’avait aucune chance d’attirer des investissements en Allemagne. Plus d’un an et deux voyages en Chine plus tard, Contemporary Amperex Technology Ltd. a accepté de construire sa première usine à l’étranger dans l’est de l’Allemagne, en Thuringe.

Alors que les capitales, de Berlin à Canberra et Tokyo, deviennent de plus en plus sceptiques à l’égard des intentions de Pékin, les administrations régionales se précipitent pour courtiser la Chine. Cette approche contradictoire commence à alarmer les gouvernements nationaux des pays de l’Union européenne. Les gouvernements régionaux manquent souvent des connaissances et des compétences nécessaires pour évaluer de manière exhaustive les risques à moyen et long terme qui accompagnent souvent les relations commerciales avec le Parti communiste chinois et les entreprises d’État “, a déclaré Jan Weidenfeld, responsable des affaires européennes de l’Institut Mercator pour les études chinoises à Berlin. A l’inverse, ces mêmes entreprises d’Etat ainsi que des entreprises chinoises “privées”, ” ont habilement exploité le manque d’expertise au niveau des gouvernements régionaux “, a-t-il déclaré.

Le phénomène ne se limite pas à l’Europe. Alors que l’attention mondiale est fixée sur la position agressive du président Donald Trump à l’égard de la Chine en matière de commerce, de technologie et d’accès aux marchés, des pays comme le Japon, le Canada et l’Australie ont pris des mesures pour protéger des actifs clés vis-à-vis de Pékin. En novembre dernier, l’Union européenne a défini des règles pour empêcher les investissements étrangers de menacer la sécurité nationale, une mesure visant principalement la Chine.

La suite ici (Birgit Jennen & Brian Parkin)

(Visited 19 times, 1 visits today)

Loïc Bardon
A propos Loïc Bardon

Co-fondateur de Paris Singularity, think&do tank virtuel d'empowerment citoyen Prospectiviste passionné par la 4e révolution "industrielle"/singularité impulsée par les technologies NBIC(Nano/Bio/Info/Cogno)

Contact: Twitter | Plus d'articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*