Think&Do Tank virtuel pour que la 4ème révolution "industrielle" / singularité impulsée par les NBIC soit éthique & sociale

La Chine, leader mondial de la médecine de précision

Imaginez que l’on vous diagnostique un cancer. Dans de nombreux pays, ce sera le cas pour entre 40 et 50% des personnes à un moment donné de leur vie. Maintenant, imaginez que votre médecin vous dise qu’un test lui permet d’examiner vos gènes pour déterminer quel médicament anticancéreux fonctionnera le mieux pour vous. Il s’agit de médecine de précision : utiliser les informations génétiques d’une personne ainsi que des informations sur son environnement et son comportement pour diagnostiquer et traiter les maladies.

La Chine est en passe de devenir un leader mondial de la médecine de précision et des technologies à l’origine de la quatrième révolution industrielle. La Chine investit dans la recherche scientifique pour disposer d’un niveau de compréhension profond de la génétique et de la constitution biologique des personnes, des outils de collecte et d’analyse de données de pointe et de puissantes capacités de calcul pour faire des découvertes à partir de grandes quantités de données. Ces trois éléments sont les piliers de la réussite de la médecine de précision.

En 2016, la Chine a annoncé l’intégration de la médecine de précision dans le cadre de son plan quinquennal, avec des investissements prévus à hauteur de 60 milliards de yuans (soit plus de 9 milliards de dollars) dans la recherche. Près de 40 pays ont créé le même type d’initiative,  mais celle de la Chine est la plus importante. La Precision Médicine Initiative des Etats-Unis a débuté en 2016 via une dotation de 215 millions de dollars. Pour chaque dollar dépensé par les États-Unis dans cette initiative, la Chine dépense 43 dollars.

La Chine est leader en matière de collecte de données et d’outils d’analyse pour étudier et mieux comprendre la génétique humaine et la biologie. L’Institut du génome de Pékin est dépositaire du plus grand parc de séquenceurs et de matériel génétique au monde. Or, de nombreux diagnostics et traitements de médecine de précision seront basés sur les données génétiques. Début 2017, la China National GeneBank à Shenzhen, exploitée par l’Institut du génome de Pékin, comptait plus de 500 millions de séquences génétiques de plus de 8 000 espèces stockées dans plus de 40 bases de données.

La Chine est aussi leader dans un 3e domaine : le développement de programmes d’intelligence artificielle (IA) et de sa puissance de traitement informatique pour découvrir de nouveaux médicaments et traitements et les délivrer aux bons patients. iCarbonX, par exemple, société chinoise fondée en 2015, recueille des données sur la génétique, l’environnement et le comportement de millions de patients, extrait les données et utilise l’IA pour établir les meilleurs traitements basés sur une vue holistique numérique de chaque patient. Wuxi Nextcode et Huawei ont lancé un nouveau partenariat en 2016 pour développer l’infrastructure de cloud computing requise pour stocker et calculer les quantités massives de données nécessaires à la médecine de précision.

La suite ici (Genya Dana)

Partager cet article: Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someoneShare on RedditShare on Tumblr
Loïc Bardon
A propos Loïc Bardon

Co-fondateur de Paris Singularity, think&do tank virtuel d'empowerment citoyen Prospectiviste passionné par la 4e révolution "industrielle"/singularité impulsée par les technologies NBIC(Nano/Bio/Info/Cogno)

Contact: Twitter | Plus d'articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*