Think&Do Tank virtuel pour que la 4ème révolution "industrielle" / singularité impulsée par les NBIC soit éthique & sociale

La Chine peut-elle rattraper son retard dans le domaine des semi-conducteurs ?

Image parTumisu de Pixabay

Bien que la Chine soit actuellement derrière les États-Unis en terme de développement de logiciels d’automatisation de la conception électronique (CAO), les vétérans de l’industrie de la technologie dans le milieu universitaire suggèrent que la deuxième plus grande économie du monde a une occasion de rattraper son retard dans ce domaine.

Le domaine de la CAO électronique vise à développer une catégorie d’outils logiciels utilisés pour concevoir des circuits intégrés avancés, ou des puces contenant des milliards de transistors (qui servent de “cerveaux”) pour alimenter pléthore d’objets ; des appareils électriques modernes, des smartphones et des ordinateurs personnels aux équipements médicaux sophistiqués, aux voitures et aux avions. Ces outils éliminent les erreurs manuelles et réduisent le temps et les coûts associés à la conception des puces.

Pour la Chine, développer des logiciels de CAO électronique représente un autre défi dans lequel des efforts supplémentaires sont nécessaires pour combler l’écart avec les principaux pays, tels que les États-Unis, et devenir plus autonomes dans la conception des puces. Cette chaîne d’approvisionnement comprend la recherche, la conception, la fabrication, l’assemblage, les essais et le packaging ainsi que la distribution.

Alors que les dirigeants chinois ont redoublé d’efforts pour mobiliser davantage de fonds et de soutien de l’État dans le secteur dans l’espoir de réduire cet écart, le niveau des investissements reste très inférieur à celui des grandes entreprises américaines. Intel, à elle seule, a dépensé 13,6 milliards de dollars US en recherche et développement au cours de la période de 12 mois terminée le 30 juin. La Chine prévoit de dépenser 140 milliards de yuans (19,6 milliards de dollars US) dans le cadre du 13e Plan quinquennal qui couvre la période 2016-2020, auxquels s’ajoutent les 200 milliards de yuans que le Fonds d’investissement de l’industrie chinoise du circuit intégré, soutenu par l’État, recueille.

La suite ici (Tracy Qu)

(Visited 19 times, 1 visits today)

Loïc Bardon
A propos Loïc Bardon

Co-fondateur de Paris Singularity, think&do tank virtuel d'empowerment citoyen Prospectiviste passionné par la 4e révolution "industrielle"/singularité impulsée par les technologies NBIC(Nano/Bio/Info/Cogno)

Contact: Twitter | Plus d'articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*