Think&Do Tank virtuel pour que la 4ème révolution "industrielle" / singularité impulsée par les NBIC soit éthique & sociale

La phase la plus disruptive de la mondialisation ne fait que commencer

Pour bien comprendre la mondialisation, vous devez commencer il ya 200 000 ans.

Richard Baldwin se prête à cet exercice redoutable dans un nouveau livre, en commençant par les chasseurs-cueilleurs. Pendant trop longtemps, dit-il, l’analyse traditionnelle du commerce a été trop étroite. L’économiste, qui est professeur à l’Institut des hautes études à Genève et président du Centre pour la recherche sur les politiques économiques (CEPR) à Londres, fait des recherches sur la mondialisation et le commerce depuis 30 ans.

Baldwin soutient que la mondialisation prend forme au travers de trois étapes distinctes : la capacité à déplacer les biens, puis les idées, et enfin les gens. Depuis le début du 19ème siècle, le coût des deux premiers a chuté de façon spectaculaire, stimulant la flambée du commerce international qui est maintenant une caractéristique de l’économie mondiale moderne.

La suite ici

(Visited 115 times, 1 visits today)

MNB
A propos MNB

Ingénieur en technologie de l'information, passionné par l'innovation et la singularité. Co-fondateur du think tank virtuel Paris Singularity.

Contact: Site web | Plus d'articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*