Think&Do Tank virtuel pour que la 4ème révolution "industrielle" / singularité impulsée par les NBIC soit éthique & sociale

La prochaine conquête de l’espace : Bezos vs. Musk

Image parSergei Belozerov de Pixabay

Nous assistons à la prochaine grande course spatiale. Mais cette fois, il ne s’agit pas des Etats-Unis contre l’URSS. Cette course se déroule entre Elon Musk et Jeff Bezos.

Jeff Bezos & Blue Origin

En mai 2019, lors d’une présentation au Musée de l’air et de l’espace, Bezos a dévoilé la mission à court terme de Blue de coloniser la Lune pour l’exploration, la science et l’utilisation des ressources. M. Bezos considère la lune comme un cadeau incroyable qui catalysera l’économie spatiale pour l’humanité et les entrepreneurs de l’espace. Comme Bezos l’a expliqué dans son discours du 9 mai 2019, utiliser directement des ressources de la Lune plutôt que d’apporter l’équivalent depuis la surface de la Terre offre un avantage extraordinaire : il faut 24 fois moins d’énergie pour soulever une livre de la lune que pour soulever une livre de la terre.

Bezos a remis au goût du jour l’œuvre d’O’Neill en proclamant que la vision de Blue Origin après avoir atteint la Lune était de soutenir le développement des colonies O’Neill, où l’humanité pourrait vivre sans les forces de gravité profonde des planètes. Chaque colonie en rotation pourrait soutenir une population indépendante d’un million d’individus.

Elon Musk & SpaceX

Le véritable cheval de bataille de SpaceX est un véhicule autrefois appelé BFR (Big F***ing Rocket), aujourd’hui appelé Starship. Le vaisseau est au cœur du plan de Musk visant à envoyer des humains sur la Lune, sur Mars et au-delà. Musk a laissé entendre que les coûts de développement du Starship s’élèveraient à 5 milliards de dollars. Si ce chiffre est exact, la mise au point de ce vaisseau spatial interplanétaire sera beaucoup moins coûteuse que les 50 milliards de dollars requis pour mettre au point le Saturn V utilisé dans le programme Apollo. La fusée est conçue pour pouvoir explorer toute l’étendue du système solaire, en utilisant Mars et ses abondantes ressources comme dépôt de carburant. Grâce à ces véhicules, SpaceX concrétise la vision de Musk d’ouvrir le système solaire à la colonisation humaine.

L’objectif de Musk est d’avoir des humains sur Mars avant 2030 et qu’une ville y soit installée d’ici 2050. Pour atteindre cet objectif, Musk et SpaceX prévoient 10 lancements entre 2027 et 2050, un tous les 22-24 mois, lorsque la Terre et Mars seront à leur plus proche distance.

La suite ici (Peter H. Diamandis)

(Visited 35 times, 1 visits today)

Loïc Bardon
A propos Loïc Bardon

Co-fondateur de Paris Singularity, think&do tank virtuel d'empowerment citoyen Prospectiviste passionné par la 4e révolution "industrielle"/singularité impulsée par les technologies NBIC(Nano/Bio/Info/Cogno)

Contact: Twitter | Plus d'articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*