Think&Do Tank virtuel pour que la 4ème révolution "industrielle" / singularité impulsée par les NBIC soit éthique & sociale

La quête à la longévité passe par la compréhension des clés du vieillissement

Grâce à de meilleurs soins de santé, certaines maladies causes de décès sont mieux traités, ce qui a une incidence sur notre espérance de vie. Notre vieillissement est induit par 9 caractéristiques :

  1. Instabilité génomique : l’environnement et les processus cellulaires standards causent des dommages à nos gènes à mesure que nous vieillissons. Le vol en haute altitude, par exemple, nous exposent à un rayonnement accru. Ces dommages s’aggravent au cours de la vie et accélèrent le vieillissement
  2. Attrition télomérique ou télomérase : chaque brin d’ADN ou chromosome est “coiffé” par des télomères. Ces courts fragments d’ADN répétés des milliers de fois sont conçus pour protéger le chromosome. Les télomères raccourcissent à mesure que notre ADN se réplique ; si un télomère atteint un certain seuil critique, une cellule cesse de se diviser, ce qui augmente la probabilité de contracter une maladie
  3. Altérations épigénétiques : les facteurs environnementaux modifient la façon dont les gènes sont exprimés, c’est-à-dire la façon dont certaines séquences d’ADN sont lues et l’ensemble des instructions mises en œuvre
  4. Défaillance de la protéostase : avec le temps, les différentes protéines de notre corps ne fonctionnent plus comme elles le devraient, ce qui induit des maladies allant du cancer aux troubles neurologiques
  5. Dérèglement de la détection des nutriments : la variation de la quantité d’éléments nutritifs dans l’organisme peut influencer diverses voies métaboliques comme les protéines IGF-1, mTOR, sirtuines et AMPK. La modification des niveaux de ces protéines a des répercussions sur la longévité
  6. Dysfonctionnement mitochondrial : Les mitochondries (nos centrales cellulaires) sont de moins en moins performantes à mesure que nous vieillissons. Une diminution du rendement entraîne une fatigue excessive et d’autres symptômes de maladies chroniques associées au vieillissement
  7. La sénescence cellulaire : Au fur et à mesure que les cellules vieillissent, elles cessent de se diviser et ne peuvent être retirées du corps. Elles s’accumulent et causent généralement une inflammation accrue
  8. Épuisement des cellules souches : à mesure que nous vieillissons, notre approvisionnement en cellules souches diminue d’un facteur compris entre 100 à 10 000 fois dans différents tissus et organes. De plus, les cellules souches subissent des mutations génétiques qui réduisent leur qualité et leur efficacité pour rénover et réparer l’organisme
  9. Altération de la communication intercellulaire : les mécanismes de communication que les cellules utilisent sont perturbés à mesure que les cellules vieillissent, ce qui réduit leur capacité de transmettre l’information entre elles.

Au cours des 200 dernières années, les progrès des technologies liés à la santé ont permis un boom massif de la durée de vie. Les technologies exponentielles comme l’intelligence artificielle, l’impression 3D  ou en génomique, en recherche sur les cellules souches, en chimie et dans de nombreux autres domaines, commencent à s’attaquer aux questions fondamentales qui expliquent notre vieillissement.

La suite ici (Peter H. Diamandis)

(Visited 14 times, 1 visits today)

Loïc Bardon
A propos Loïc Bardon

Co-fondateur de Paris Singularity, think&do tank virtuel d'empowerment citoyen Prospectiviste passionné par la 4e révolution "industrielle"/singularité impulsée par les technologies NBIC(Nano/Bio/Info/Cogno)

Contact: Twitter | Plus d'articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*