Think&Do Tank virtuel pour que la 4ème révolution "industrielle" / singularité impulsée par les NBIC soit éthique & sociale

La ruée vers l’or quantique : vers un “hiver quantique” ?

Image parGerd Altmann de Pixabay

Parallèlement aux investissements gouvernementaux, des centaines d’entreprises se précipitent pour investir sur le terrain de l’informatique quantique, avec des grands noms comme IBM, Google, Alibaba, Hewlett Packard, Tencent, Baidu et Huawei qui effectuent tous leurs propres recherches. Google aurait maintenant créé un ordinateur quantique capable de résoudre des problèmes spécialisés qui rendraient perplexe même le meilleur ordinateur classique (un point de repère connu sous le nom de ” suprématie quantique “). Le chiffrement sécurisé à l’aide de la technologie quantique constitue déjà un produit commercial, tout comme certaines technologies quantiques qui permettent de détecter, d’imaginer ou de mesurer à des échelles d’une précision redoutable. Néanmoins, beaucoup craignent que le buzz ne se transforme en bulle.

Certains investisseurs en capital-risque parient sur une percée qui permettra aux ordinateurs quantiques à usage général de porter leurs fruits dans cinq ou dix ans. Beaucoup espèrent aussi que les scientifiques pourront trouver des applications pour des ordinateurs quantiques relativement petits et imparfaits, qui pourraient voir le jour plus tôt. Ces derniers se limiteraient à des questions spécifiques, telles que la simulation d’une réaction en chimie quantique ou l’optimisation d’un modèle financier. Il se peut qu’ils ne soient pas plus performants qu’un ordinateur classique qui dispose de ressources informatiques illimitées, mais ils pourraient tout de même déboucher sur des produits commercialisables.

Certains chercheurs s’inquiètent d’un ” hiver quantique ” semblable aux ” hivers de l’IA “, terme utilisé pour décrire les périodes de fortes accalmies qui ont suivi les vagues d’intérêt dans le domaine. Des indices pourraient le laisser penser, comme le fait que les entreprises américaines trouvent plus difficile d’obtenir du financement privé.

Par ailleurs, selon les données recueillies par le Centre commun de recherche de la Commission européenne à Ispra (Italie), plus de 43 % des innovations technologiques quantiques brevetées entre 2012 et 2017 proviennent d’entreprises et d’universités chinoises.

M.Schoelkopf, chercheur et entrepreneur, affirme que certaines entreprises font de grandes promesses dans des délais trop courts. Mais il pense que les estimations sur le temps qu’il faudra pour construire un ordinateur quantique universel sont trop pessimistes.

La suite ici (Elizabeth Gibney)

(Visited 39 times, 1 visits today)

Loïc Bardon
A propos Loïc Bardon

Co-fondateur de Paris Singularity, think&do tank virtuel d'empowerment citoyen Prospectiviste passionné par la 4e révolution "industrielle"/singularité impulsée par les technologies NBIC(Nano/Bio/Info/Cogno)

Contact: Twitter | Plus d'articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*