Think&Do Tank virtuel pour que la 4ème révolution "industrielle" / singularité impulsée par les NBIC soit éthique & sociale

La ville de Berkeley CA envisage 1 ICO

Après le Venezuela et l’Estonie, Berkeley, Californie, envisage sa propre ICO garantie par le gouvernement.

L’idée repose sur le fait que des contrats intelligents (des programmes informatiques basés sur la blockchain) peuvent servir d’arbitre pour l’achat, la vente et la négociation d’actifs, y compris les actions et les obligations. Pour les villes, les obligations municipales sont un moyen vital de recueillir des fonds pour toutes sortes de projets, comme la construction de nouvelles écoles et d’hôpitaux, l’amélioration des routes ou la modernisation d’un réseau d’égouts. Pour attirer les investisseurs, les émetteurs d’obligations versent régulièrement des intérêts aux détenteurs d’obligations, habituellement tous les six mois, jusqu’ à l’échéance de l’obligation. L’émetteur est alors tenu de restituer la valeur nominale de l’obligation au porteur. Mais Bartlett soutient que le système actuel d’émission des obligations municipales est devenu “byzantin” et qu’il dépend d’une série d’intermédiaires qui ajoutent des coûts et ralentissent les choses.

L’émission d’une obligation coûte tellement cher qu’elle est devenue inutile pour financer un seul petit projet municipal. M. Bartlett affirme qu’une blockchain pourrait éliminer une grande partie de ces frais généraux et permettre aux organismes d’être mieux “ciblés” dans leur collecte de fonds ; par exemple, en émettant des obligations pour financer un seul théâtre communautaire, un projet de logement ou l’achat d’une ambulance.

La suite ici (Mike Orcutt)

(Visited 31 times, 1 visits today)

Loïc Bardon
A propos Loïc Bardon

Co-fondateur de Paris Singularity, think&do tank virtuel d'empowerment citoyen Prospectiviste passionné par la 4e révolution "industrielle"/singularité impulsée par les technologies NBIC(Nano/Bio/Info/Cogno)

Contact: Twitter | Plus d'articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*