Think&Do Tank virtuel pour que la 4ème révolution "industrielle" / singularité impulsée par les NBIC soit éthique & sociale

Le micro-management du personnel d’1 fond d’investissement confié à 1 IA

En perspective d’augmenter les profits et la productivité, les entreprises ont toujours exploité la technologie pour exercer plus de contrôle sur leurs employés. Le big data et l’intelligence artificielle (IA) offrent maintenant aux grandes entreprises plus d’outils que jamais pour épier chaque mouvement des employés.

Bridgewater Associates, un des plus grands fonds d’investissement du monde, qui est déjà célèbre pour sa culture d’entreprise brutale et son style de gestion non conventionnel, teste un système actuellement parmi les plus effrayants. À l’aide d’algorithmes constitués à partir des principes et du style de prise de décision de son fondateur milliardaire, Ray Dalio, Bridgewater Associates a commencé à construire un système pour automatiser la gestion quotidienne de l’entreprise, notamment les décisions concernant l’embauche et le licenciement. La plate-forme, appelée « Principles Operating System » ou « PriOS », est une tentative pour informatiser le cerveau du fondateur afin que ses principes soient appliqués longtemps après sa mort.

Le système intègre et traite les données issues de tests psychologiques, de sondages instantanés et de questionnaires à choix multiple quotidiens donnés à chacun des employés de l’entreprise, selon le document du Wall Street Journal.

La suite ici

Partager cet article: Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someoneShare on RedditShare on Tumblr
Loïc Bardon
A propos Loïc Bardon

Futurologue passionné par les NBIC, la singularité et le transhumanisme - Co-fondateur du think&do tank virtuel Paris Singularity - Membre actif de l'institut de recherche technologique virtuel envisioning.io

Contact: Twitter | Plus d'articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*