Think&Do Tank virtuel pour que la 4ème révolution "industrielle" / singularité impulsée par les NBIC soit éthique & sociale

Les algorithmes sont le miroir de notre société

Tay

Les algorithmes et l’intelligence artificielle dirigent de plus en plus de choses dans nos vies. La question de leurs neutralités est donc de plus en plus prépondérante. Ne vont-ils pas refléter de toute évidence la partialité humaine ? Première chose, la majorité des développeurs, et plus spécifiquement les experts en machine-learning, sont des hommes. La question n’est pas nouvelle. Des études ont démontré des biais dans la publicité en ligne, le recrutement, et les stratégies de prix en ligne à la main d’algorithmes supposés neutres. Un professeur de Harvard, Latanya Sweeney, a étudié les résultats remontés par Google AdSense pendant des recherches associées à des noms de bébés statistiquement plutôt donnés à des bébés blancs (Geoffrey, Jill, Emma) et noirs (DeShawn, Darnell, Jermaine). Elle a découvert que les annonces contenant le mot “arrestation” avaient été présentées à côté de plus de 80% des recherches associées aux prénoms “noirs” et moins de 30% aux autres.

La suite ici

Partager cet article: Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someoneShare on RedditShare on Tumblr
Loïc Bardon
A propos Loïc Bardon

Co-fondateur de Paris Singularity, think&do tank virtuel d'empowerment citoyen Prospectiviste passionné par la 4e révolution "industrielle"/singularité impulsée par les technologies NBIC(Nano/Bio/Info/Cogno)

Contact: Twitter | Plus d'articles

1 Trackbacks & Pingbacks

  1. Si les algorithmes apprennent le sexisme, ça n'est pas immuable - Paris Singularity

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*