Think&Do Tank virtuel pour que la 4ème révolution "industrielle" / singularité impulsée par les NBIC soit éthique & sociale

Les médecins peuvent « sniffer » et supprimer les bactéries dans votre sang

La collaboration entre des chercheurs de Harvard, du groupe de recherche Empa et de l’Institut Adolphe Merkle a conduit au développement d’anticorps à base de fer capables de se lier à des bactéries transmissibles par le sang. Lorsqu’ils passent au travers d’une machine de dialyse, les aimants peuvent « accrocher » les anticorps (et les bactéries) que contient le sang, et ainsi éliminer l’infection. Pourquoi c’est important ? Parce que le taux actuel de mortalité lié à la septicémie est d’environ 50%. Et le traitement conventionnel des antibiotiques à large spectre est de moins en moins efficace à mesure que la résistance bactérienne évolue. La méthode mise au point par cette équipe a moins d’effets secondaires et ouvre la voie au développement d’anticorps synthétiques pour cibler plusieurs bactéries à la fois. Plus important encore, cela illustre notre capacité à cibler rapidement des cellules spécifiques. Cela devrait permettre une meilleure compréhension du système immunitaire et de la façon dont nous pouvons traiter plus efficacement tout, des allergies au cancer.

La suite ici

Partager cet article: Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someoneShare on RedditShare on Tumblr
Loïc Bardon
A propos Loïc Bardon

Futurologue passionné par les NBIC, la singularité et le transhumanisme - Co-fondateur du think&do tank virtuel Paris Singularity - Membre actif de l'institut de recherche technologique virtuel envisioning.io

Contact: Twitter | Plus d'articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*