Think&Do Tank virtuel pour que la 4ème révolution "industrielle" / singularité impulsée par les NBIC soit éthique & sociale

Les ordinateurs alimentaires du MIT pourraient tous nous transformer en agriculteurs

En 2011, Caleb Harper s’est retrouvé au Japon peu de temps après la catastrophe nucléaire de Fukushima. Dans le cadre d’une mission envoyée par le Media Lab du MIT, il était chargé de trouver des solutions créatives aux problèmes créés par la catastrophe. Une des premières difficultés lui ayant sauté aux yeux, c’est la crise alimentaire que connaissait la région.

Le Japon importait déjà environ 70% de ses denrées alimentaires. Mais le reste du monde avaitausi cessé d’acheter du riz et d’autres produits agricoles japonais par crainte de contamination radioactive. Pour aggraver les choses, on ne savait pas s’il serait physiquement possible de continuer à cultiver de la nourriture dans la zone autour de Fukushima en raison des dépôts de sel du tsunami et de la possibilité d’une contamination radioactive.

Quand je suis arrivé à Fukushima, j’ai réalisé que cette partie du pays ressemblait au grenier du Japon, mais c’était une version post-apocalyptique“, a déclaré Harper, directeur de l’Open Agriculture Initiative du MIT. “Alors je me suis dit que si vous n’avez pas un climat dont vous avez besoin, ne serait-il pas possible de simplement construire un ? Cela a mené à l’idée d’un centre de données  qui combinerait la nourriture avec les données.

La suite ici

Partager cet article: Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someoneShare on RedditShare on Tumblr
MNB
A propos MNB

Ingénieur en technologie de l'information, passionné par l'innovation et la singularité. Co-fondateur du think tank virtuel Paris Singularity.

Contact: Site web | Plus d'articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*