Think&Do Tank virtuel pour que la 4ème révolution "industrielle" / singularité impulsée par les NBIC soit éthique & sociale

Les progrès de l’électronique molle dans la quête aux robots humanoïdes

Une équipe de scientifiques vient de franchir une étape importante dans la construction d’un robot capable de “s’auto-réparer”. Lorsque le matériau qui constitue le robot est déchiré ou coupé, des gouttelettes éclatent et créent de nouveaux circuits remplaçant ainsi immédiatement ceux qui ont été détruits. Le courant n’est donc jamais interrompu, de sorte que l’électricité continue de circuler même lorsque le robot est endommagé.

Selon de nombreux ingénieurs, l’électronique molle contribuera à révolutionner le fonctionnement des robots et la façon dont ils sont perçus dans la société. Des machines flexibles et durables pourraient transformer les mouvements maladroits et saccadés de robots durs et inflexibles en mouvements plus proches de l’homme,  au moins en termes d’apparence et de contrôle moteur.

La suite ici (Dan Robitzski)

(Visited 64 times, 1 visits today)

Loïc Bardon
A propos Loïc Bardon

Co-fondateur de Paris Singularity, think&do tank virtuel d'empowerment citoyen Prospectiviste passionné par la 4e révolution "industrielle"/singularité impulsée par les technologies NBIC(Nano/Bio/Info/Cogno)

Contact: Twitter | Plus d'articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*