Think&Do Tank virtuel pour que la 4ème révolution "industrielle" / singularité impulsée par les NBIC soit éthique & sociale

L’Inde observe l’IA avec méfiance

Selon une analyse du journal économique Mint, les sept plus grandes entreprises en IT en Inde licencieront au moins 56 000 employés cette année. Suite à son assemblée générale annuelle cet été, Infosys (géant valorisé à 10 milliards de dollars) a annoncé que 11 000 de ses 200 000 employés avaient été “libérés” de tâches répétitives grâce à l’automatisation, et avaient été redéployés ailleurs dans l’entreprise. Le fardeau de leur travail étant désormais supporté par les algorithmes. HfS Research, qui étudie l’industrie informatique, a prédit l’an dernier que l’automation entraînerait une perte nette de 480 000 emplois en Inde d’ici 2021. La crainte que l’IA ne détruise des emplois n’est pas propre à l’Inde, mais l’automation pourrait frapper durement un pays où une grande partie de son économie dans les hautes technologies s’appuie sur un travail relativement routinier. Dans certains cas, les sociétés de services informatiques indiennes automatisent le travail elles-mêmes. Dans d’autres cas, les entreprises occidentales le feront, de sorte qu’elles n’auront plus à outsourcer une partie de leur travail en Inde.

La suite ici (Samanth Subramanian)

Partager cet article: Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someoneShare on RedditShare on Tumblr
Loïc Bardon
A propos Loïc Bardon

Co-fondateur de Paris Singularity, think&do tank virtuel d'empowerment citoyen Prospectiviste passionné par la 4e révolution "industrielle"/singularité impulsée par les technologies NBIC(Nano/Bio/Info/Cogno)

Contact: Twitter | Plus d'articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*