Think&Do Tank virtuel pour que la 4ème révolution "industrielle" / singularité impulsée par les NBIC soit éthique & sociale

L’intelligence émotionnelle artificielle va “humaniser” nos machines

Nous sommes maintenant entourés d’appareils intelligents hyper-connectés qui sont autonomes, disposent de compétences conversationnels et relationnels, mais qui sont complètement dépourvus de toute capacité à identifier à quel point nous sommes agacés, heureux ou déprimés. Et c’est un problème. Et si, au contraire, ces technologies (haut-parleurs intelligents, véhicules autonomes, téléviseurs, réfrigérateurs connectés, téléphones mobiles…) étaient “conscients” de vos émotions ? Et s’ils pouvaient détecter un comportement non verbal en temps réel ? Une nouvelle catégorie d’intelligence artificielle (IA), l’intelligence émotionnelle artificielle ou l’intelligence émotionnelle, se concentre sur le développement d’algorithmes permettant d’identifier non seulement les émotions humaines de base telles que le bonheur, la tristesse et la colère mais aussi des états cognitifs complexes tels que la fatigue, l’attention, l’intérêt, la confusion, la distraction, et plus encore. En utilisant la vision par ordinateur, l’analyse de la parole et l’apprentissage en profondeur, ces systèmes sont capables de classer les expressions faciales et vocales.

La suite ici (Rana El Kalioubi)

Partager cet article: Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someoneShare on RedditShare on Tumblr
Loïc Bardon
A propos Loïc Bardon

Co-fondateur de Paris Singularity, think&do tank virtuel d'empowerment citoyen Prospectiviste passionné par la 4e révolution "industrielle"/singularité impulsée par les technologies NBIC(Nano/Bio/Info/Cogno)

Contact: Twitter | Plus d'articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*