Think&Do Tank virtuel pour que la 4ème révolution "industrielle" / singularité impulsée par les NBIC soit éthique & sociale

Pourquoi les neurosciences sont clé pour alimenter l’innovation dans l’IA

L’année dernière, AlphaGo de DeepMind a écrasé ses concurrents humains dans une série de défis au jeu de Go. En collaboration avec OpenAI, l’institut de recherche sur l’intelligence artificielle (IA) à but non lucratif co-créée par Elon Musk, DeepMind travaille constamment sur la conception de machines ayant des capacités de raisonnement toujours plus élevées. La secret de l’entreprise ? Les neurosciences.

L’apprentissage en profondeur et par renforcement, deux piliers de l’IA contemporaine, traduisent la communication neuronale biologique en mathématiques formelles. Les résultats, illustrés par AlphaGo, sont sans précédent. Mais Hassabis affirme que ce n’est pas suffisant. Pour aller plus loin, il estime qu’il faut examiner de plus près le fonctionnement interne de l’esprit humain, la seule preuve qu’un système « intelligent » soit réel.

Identifier un langage commun entre les deux domaines de recherche créera un « cercle vertueux où la recherche va accélérer grâce à des idées théoriques partagées et à des progrès empiriques communs », écrivent Hassabis et collègues. Tous les chercheurs en IA ne savent pas qu’actuellement, beaucoup d’algorithmes clés dans l’apprentissage machine proviennent de la recherche sur l’apprentissage des animaux, explique Hassabis. L’émergence des outils d’imagerie cérébrale et de la bio-ingénierie génétique offre un regard sans précédent sur la manière dont les réseaux de neurones biologiques s’organisent et se combinent pour s’attaquer aux problèmes.

Au fur et à mesure que les neuroscientifiques travaillent à résoudre le « code neuronal »,  les calculs de base qui soutiennent la fonction cérébrale, la boîte à outils grandit pour que les chercheurs en l’IA puissent se lancer. Les systèmes d’IA ont beaucoup à apprendre du cerveau humain. Mais les bénéfices sont réciproques. La neuroscience moderne, dotée de tous ses puissants outils d’imagerie et de l’opto-génétique, vient tout juste de commencer à permettre aux chercheurs de comprendre comment le rôle des réseaux neuronaux dans notre intelligence.

La suite ici

Partager cet article: Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someoneShare on RedditShare on Tumblr
Loïc Bardon
A propos Loïc Bardon

Futurologue passionné par la 4e révolution "industrielle" impulsée par les NBIC, et par la singularité - Co-fondateur du think&do tank virtuel Paris Singularity - Membre actif de l'institut de recherche technologique virtuel envisioning.io

Contact: Twitter | Plus d'articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*