Think&Do Tank virtuel pour que la 4ème révolution "industrielle" / singularité impulsée par les NBIC soit éthique & sociale

Pourquoi l’IA est une menace pour la démocratie et comment l’enrayer

La dernière version de l’algorithme de DeepMind, AlphaZero, est capable d’apprendre à jouer à trois jeux à la fois sans humain dans la boucle. Il s’agit d’une avancée majeure. Il y a aussi le tout nouveau domaine des réseaux antagonistes génératifs, où avec un corpus d’images de taille décente, vous pouvez maintenant générer des visages humains qui paraissent très, très réalistes. Ces avancées ne sont pas aussi sexy ou excitantes que le sujet de l’IA généraliste. Mais en prenant un peu de hauteur, vous pouvez constater que ces systèmes vont faire de plus en plus de choix pour nous.

Les Etats-Unis souffrent d’un déficit en matière de prévision. Plutôt que de créer une grande stratégie pour l’IA ou une vision à long terme, le gouvernement américain a supprimé le financement de la recherche scientifique et technologique. L’argent doit donc provenir du secteur privé. Mais les investisseurs s’attendent aussi à un certain rendement. Vous ne pouvez donc plus planifier vos percées en R&D lorsque vous travaillez sur la technologie et la recherche fondamentales.

La Chine dispose d’un fonds souverain consacré à la recherche fondamentale en IA. Et l’Empire du milieu a une approche totalement différente de celle des États-Unis en ce qui concerne la protection de la vie privée et des données. Cela signifie que les chinois disposent de beaucoup plus de données qui peuvent être exploitées et affinées. Avec une autorité centrale, il est très facile pour le gouvernement de tester et de construire des services d’IA qui intègrent les données de 1,3 milliard de personnes.

La façon dont se développe l’IA devient un problème, et fait peser des enjeux majeurs sur chacun d’entre nous. Toi, moi, mon père, mon voisin d’à côté, le type du Starbucks que je suis en train de croiser. Que devraient donc faire les gens ordinaires ? Soyons plus conscients de qui utilise nos données et comment. Prenons quelques minutes pour lire des textes écrits par des gens intelligents et prenons quelques minutes pour comprendre de quoi il s’agit vraiment. Avant de commencer à partager des photos de nos enfants, faisons-le de manière informée. Les entreprises et les investisseurs ne peuvent pas s’attendre à sortir de nouveaux produits encore et encore. Les universités doivent créer de la place dans leurs programmes pour les diplômes hybrides.

L’une de mes principales recommandations est la création de GAIA, ce que j’appelle l’Alliance mondiale pour l’augmentation de l’intelligence. À l’heure actuelle, les gens du monde entier ont des attitudes et des approches très différentes en ce qui concerne la collecte et le partage des données, ce qui peut et devrait être automatisé. Nous devrions créer une sorte d’organisation centrale qui pourrait élaborer des normes et des standards mondiaux, une sorte de garde-fous pour inculquer non seulement les idéaux américains ou chinois au sein des systèmes d’IA, mais aussi des visions du monde beaucoup plus représentatives de tout le monde et surtout, nous devons être prêts à réfléchir à cela à beaucoup plus long terme, pas seulement dans 5 ans. On doit arrêter de dire : “On ne peut pas prédire l’avenir, alors ne nous inquiétons pas pour l’instant.” C’est vrai, on ne peut pas prédire l’avenir. Mais nous pouvons certainement faire un meilleur travail de planification.

La suite ici (Karen Hao/Amy Webb)

(Visited 39 times, 1 visits today)

Loïc Bardon
A propos Loïc Bardon

Co-fondateur de Paris Singularity, think&do tank virtuel d'empowerment citoyen Prospectiviste passionné par la 4e révolution "industrielle"/singularité impulsée par les technologies NBIC(Nano/Bio/Info/Cogno)

Contact: Twitter | Plus d'articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*