Think&Do Tank virtuel pour que la 4ème révolution "industrielle" / singularité impulsée par les NBIC soit éthique & sociale

Quand AlphaGo a fait preuve « d’intuition » artificielle pour effectuer 1 mouvement inhumain

robot-infotech-magazine

Au départ Fan Hui pensait que le mouvement était plutôt étrange. Puis il en a compris la beauté. « Ca n’est pas un mouvement humain. Je n’ai jamais vu un humain effectuer ce mouvement, » dit-il . « Si beau. » Un mot qu’il n’a cessé de répéter. Beau. Beau. Beau. Le mouvement en question c’est le 37e  de la seconde partie historique de jeu de Go opposant un des meilleurs joueurs du monde, Lee Sedol, à AlphaGo, une intelligence artificielle conçue par les chercheurs de Google. Au sein de l’hôtel Four Seasons à Séoul, la première heure de jeu allait être atteinte lorsque AlphaGo a demandé à son assistant humain d’effectuer un mouvement qui a choqué tout le monde. Au départ ce dernier a pensé que c’était une erreur. Mais probablement personne ne fut aussi surpris que Lee Sedol lui -même. Le champion s’est levé pour quitter la pièce et s’en remettre. Même après son retour Lee Sedol ne savait pas quoi faire. Il a passé les 15 minutes suivantes à réfléchir à son prochain mouvement. Le choix d’AlphaGo ne semblait n’être connecté à aucun des mouvements précédents.

Après la victoire d’AlphaGo les ingénieurs Google ont analysé les calculs précis qui ont amené l’intelligence artificielle à sélectionner ce mouvement. En se fondant sur son apprentissage intensif de millions et de millions de mouvements humains, la machine a en fait calculé la probabilité qu’un humain fasse ce mouvement en plein milieu de la partie. La probabilité était de 1 sur 10 000. En d’autre termes, AlphaGo « savait » qu’un joueur professionnel de Go n’effectuerait jamais un tel mouvement. Mais en se fondant sur les millions de mouvements effectués par l’intelligence artificielle lorsqu’elle jouait contre elle-même, AlphaGo en est venu à considérer le mouvement 37 autrement, via son propre processus d’introspection et d’analyse. Introspection est-il le mot juste ? A vous d’en juger. Pour Fan Hui le mouvement était inhumain et beau. Ce dernier a lui aussi affronté l’intelligence artificielle il y a 5 mois. Il a depuis observé ses progrès. Mais le champion européen s’est aussi amélioré. L’expérience a littéralement changé la façon dont il voit le jeu. Lorsqu’il a joué pour la première fois contre AlphaGo il était classé 633e mondial. Depuis il est parmi les 300 premiers. En quelques mois AlphaGo lui a appris à devenir un meilleur joueur. Il voit des choses qu’il ne voyait pas avant.

Les victoires d’AlphaGo 10 ans plus tôt que ce que ne prévoyaient les experts soulignent la puissance et le mystère qui entourent les technologies de machine learning sur lesquelles travaillent Google, des technologies qui réinventent déjà beaucoup de services online au sein d’entreprises comme Google et Facebook, et qui sont prêtes à tout « disrupter » depuis la recherche scientifique jusqu’à la robotique.

La suite ici

Partager cet article: Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someoneShare on RedditShare on Tumblr
Loïc Bardon
A propos Loïc Bardon

Futurologue passionné par la 4e révolution "industrielle" impulsée par les NBIC, et par la singularité - Co-fondateur du think&do tank virtuel Paris Singularity - Membre actif de l'institut de recherche technologique virtuel envisioning.io

Contact: Twitter | Plus d'articles

4 Trackbacks & Pingbacks

  1. La victoire d'AlphaGo rebat les cartes de l'éthique - Paris Singularity
  2. [Retour vers le futur #21] L'intelligence artificielle est-elle intelligente ? - Paris Singularity
  3. Les 10 mythes qui entourent aujourd'hui l'intelligence artificielle - Paris Singularity
  4. Est-ce qu'une intelligence artificielle peut être éthique ? - Paris Singularity

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*