Think&Do Tank virtuel pour que la 4ème révolution "industrielle" / singularité impulsée par les NBIC soit éthique & sociale

Quand les robots incarneront aussi le “corps” de l’Internet des objets

L’Internet des objets fait son apparition dans nos foyers, qu’il s’agisse de haut-parleurs à commande vocale ou de capteurs de température intelligents, et les robots deviennent beaucoup plus performants avec les connexions Internet. La prochaine évolution de l’Internet des objets pourrait être de les intégrer dans le réseau, ce qui ouvrirait des possibilités passionnantes en cours de route. Même les robots les plus simples deviennent utiles lorsqu’ils sont connectés à Internet , pour obtenir des mises à jour sur leur environnement à partir de capteurs, par exemple, ou pour connaître l’endroit où se trouvent leurs utilisateurs et l’état des appareils dans les environs. Cela leur permet de prêter leur corps, leurs yeux et leurs oreilles pour donner à un environnement intelligent par ailleurs impersonnel une personnalité conviviale. Cela peut être particulièrement utile pour les personnes à domicile qui sont plus âgées ou qui ont un handicap.

Les sociétés pétrolières et gazières par exemple s’intéressent aussi à l’Internet des objets. Elles font, par exemple, l’essai de capteurs sans fil pour recueillir de l’information comme la température, la pression et les niveaux de corrosion afin de détecter et peut-être de prévoir les défaillances de leur équipement en mer. Dans le futur, les robots pourraient être alertés des zones problématiques par des capteurs pour aller vérifier l’intégrité des conduites et des puits et s’assurer qu’ils fonctionnent aussi efficacement, et ce en toute sécurité. Ou encore, ils pourraient placer des capteurs dans des parties de l’équipement en mer qui sont difficiles d’accès, ou aider à les étalonner ou à remplacer leurs batteries.

Cependant, les secteurs de la recherche autour de l’Internet des objets et de la robotique ont besoin de davantage mutualiser leurs connaissances et leur expertise. Dans le même ordre d’idées, l’industrie et les universités doivent envisager de mettre sur pied des projets de recherche conjoints. Il est particulièrement important d’aborder les questions de sûreté et de sécurité pour éviter que des pirates ne prennent le contrôle d’un robot et l’utilise pour espionner ou causer des dommages, par exemple. De tels problèmes pourraient rendre les clients méfiants et détruire une opportunité de marché. Nous avons également besoin de systèmes capables de fonctionner ensemble plutôt que d’applications isolées. De cette façon, de nouveaux services plus utiles pourraient être rapidement et efficacement introduits sans perturber les services existants.

La suite ici (Mauro Dragone)

(Visited 35 times, 1 visits today)

Loïc Bardon
A propos Loïc Bardon

Co-fondateur de Paris Singularity, think&do tank virtuel d'empowerment citoyen Prospectiviste passionné par la 4e révolution "industrielle"/singularité impulsée par les technologies NBIC(Nano/Bio/Info/Cogno)

Contact: Twitter | Plus d'articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*