Think&Do Tank virtuel pour que la 4ème révolution "industrielle" / singularité impulsée par les NBIC soit éthique & sociale

Quand SpaceX veut relier le monde à Internet

SpaceX a demandé à la FCC (la commission fédérale des communications – Federal Communications Commission) l’autorisation de lancer 11 943 satellites en orbite terrestre basse pour fournir l’Internet haut-débit (jusqu’à 1 Gbit/s par utilisateur, une fois entièrement déployés) 24h sur 24 partout dans le monde. Des réunions récentes avec la FCC suggèrent que le plan serait « de plus en plus réalisable – en particulier avec les technologies 5G à venir dans quelques années. » L’orbite terrestre basse (jusqu’à 2 000 kilomètres) assure une latence plus faible (délai de communication entre la Terre et le satellite) – ce qui rend le service utilisable pour les communications vocales via Skype, par exemple – contrairement à l’orbite géosynchrone (à 35 786 kilomètres ou 22 000 miles), sur lequel mise Dish Network et d’autres fournisseurs d’Internet par satellite.

La suite ici

Partager cet article: Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someoneShare on RedditShare on Tumblr
MNB
A propos MNB

Ingénieur en technologie de l'information, passionné par l'innovation et la singularité. Co-fondateur du think tank virtuel Paris Singularity.

Contact: Site web | Plus d'articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*