Think&Do Tank virtuel pour que la 4ème révolution "industrielle" / singularité impulsée par les NBIC soit éthique & sociale

Que se passe-t-il quand 500 000 personnes mettent leur ADN en ligne ?

La Biobanque britannique a recruté 500 000 volontaires dans le cadre d’une étude massive sur les origines des maladies. En plus de recueillir sang et urine, l’étude sa été l’occasion d’enregistrer la taille, le poids, la tension artérielle des volontaires ; de tester leur fonction cognitive, la densité osseuse, la force de préhension de la main ; de scanner leurs cerveaux, leurs foies, leurs cœurs ; et d’analyser leur ADN. Cette étude est la première de ce type tant en terme de taille que de profondeur. Ce printemps, 11 ans après que le premier volontaire ait laissé un tube de sang, la Biobanque britannique a annoncé qu’elle donnerait accès à l’ensemble complet des données génétiques aux scientifiques enregistrés. Cette quantité  énorme d’informations génétiques, combinée aux milliers d’autres caractéristiques suivies par la Biobanque britannique, va permettre aux scientifiques de rechercher les déterminants génétiques de pratiquement n’importe quelle maladie. Elle va continuer à suivre les 500 000 volontaires pendant les années à venir.

La suite ici (Sarah Zhang)

(Visited 131 times, 1 visits today)

Loïc Bardon
A propos Loïc Bardon

Co-fondateur de Paris Singularity, think&do tank virtuel d'empowerment citoyen Prospectiviste passionné par la 4e révolution "industrielle"/singularité impulsée par les technologies NBIC(Nano/Bio/Info/Cogno)

Contact: Twitter | Plus d'articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*