Think&Do Tank virtuel pour que la 4ème révolution "industrielle" / singularité impulsée par les NBIC soit éthique & sociale

Quelques pistes pour réguler les GAFA sans les démanteler

Image parPIRO4D de Pixabay

Les autorités américaines de régulation se posent sérieusement la question de savoir si les géants technologiques Amazon, Apple, Google et Facebook n’ont pas trop de pouvoir. A tel point que le démantelement est envisagé. Et si d’autres solutions étaient possibles ?

Solution 1. Faire en sorte que les grandes entreprises de technologie partagent des données avec les plus petites d’entre elles

Selon Mayer-Schönberger, une candidate démocrate à la présidence américaine, le problème central n’est pas tant la taille de ces grandes entreprises que les gigantesques volumes de données qu’elles détiennent et qui les maintiennent aux premières places de la course à l’innovation. Viktor Mayer-Schönberger, professeur de gouvernance de l’Internet au Oxford Internet Institute et co-auteur de Reinventing Capitalism in the Age of Big Data, suggère que les GAFA soient tenues de partager des données anonymisées avec leurs concurrents. En Allemagne, par exemple, les grands assureurs partagent déjà certaines données avec les petits assureurs.

Solution 2. Ne laissez pas les grandes plates-formes technologiques faire de la discrimination en leur faveur

Hal Singer, chercheur principal au George Washington Institute of Public Policy, convient que les démantelements pourraient être inefficaces, mais contrairement à Mayer-Schönberger, il ne se soucie pas de l’inégalité d’accès aux données. Et si Google dominait parce que ses données lui permettent de concevoir de meilleurs produits ? Google se démarque de ses concurrents comme Yelp en accordant à ses propres critiques un traitement spécial sur sa plateforme, même quand elles ne sont pas aussi bonnes. Singer propose un principe de non-discrimination qui empêcherait cela. C’est ainsi que les chaînes câblées sont déjà réglementées.

Solution 3. Empêcher les entreprises technologiques “d’emprisonner” leurs utilisateurs

Un autre camp se concentre sur la façon dont les utilisateurs sont enfermés par l’effet de réseau. Les partisans de la “portabilité des données” affirment que le fait de pouvoir transférer des données d’une plate-forme à une autre pourrait favoriser la concurrence. Mieux encore, “l’interopérabilité des données”. Lorsque AOL et Time Warner ont fusionné en 2001, la Federal Communications Commission a forcé AIM Instant Messenger à devenir compatible avec d’autres systèmes de messagerie pour promouvoir la concurrence.

Autres solutions

Par exemple :

  • Empêcher les entreprises de combiner des données qu’elles contrôlent et provenant de différentes sources, comme l’ont récemment exigé les autorités réglementaires allemandes dans un procès contre Facebook.
  • Faire en sorte que Google offre un accès à tous aux données de recherche, et pas seulement aux clients qui acceptent d’utiliser ses logiciels publicitaires.
  • Cessez de laisser Google payer des milliards par an à Apple pour être le moteur de recherche par défaut sur Safari.
  • Empêcher Facebook de détenir une entreprise de publicité.

La suite ici (Angela Chen)

(Visited 25 times, 1 visits today)

Loïc Bardon
A propos Loïc Bardon

Co-fondateur de Paris Singularity, think&do tank virtuel d'empowerment citoyen Prospectiviste passionné par la 4e révolution "industrielle"/singularité impulsée par les technologies NBIC(Nano/Bio/Info/Cogno)

Contact: Twitter | Plus d'articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*