Think&Do Tank virtuel pour que la 4ème révolution "industrielle" / singularité impulsée par les NBIC soit éthique & sociale

Qui est Ray Kurzweil ?

Raymond “Ray” Kurzweil est un personnage indissociable du mouvement de la singularité. Il a été décrit comme une « machine à pensée ultime » par le magazine Forbes. Inventeur du scanner à plat en 1975, de la première machine à reconnaissance optique de toutes les polices de caractères en 1976, du lecteur d’écran pour les non-voyants en 1987, ou encore du premier synthétiseur capable de recréer les instruments d’orchestre en 1984, il est avant tout un entrepreneur acharné. Pas étonnant que le magazine Inc le classe parmi les entrepreneurs les plus fascinants des États-Unis en 2005.

Ce touche-à-tout est également écrivain, auteur du « best seller » –  The Singularity Is Near: When Humans Transcend Biology – mais aussi philosophe, futurologue, adepte du transhumanisme, co-fondateur de la Singularity University et la liste continue.

Ray Kurzweil est depuis 2013 directeur de l’ingénierie chez Google, son premier poste dans une entreprise qu’il n’a pas créé lui même, afin de travailler sur des projets impliquant l’apprentissage de la machine et le traitement du langage , autrement dit construire l’ordinateur intelligent de demain.

Cet extraordinaire personnage n’en n’est pas moins subversif tant par ses prédictions que sa vie personnelle. Il ne s’est jamais remis de la mort de son père, musicien et chef d’orchestre, lorsqu’il avait 22 ans. On comprend pourquoi il ne voit aucune raison pour laquelle nous devrions accepter la mort. De fait, si Ray Kurzweil tient tant à défier la mort, c’est qu’il est persuadé qu’en 2030 l’homme aura une espérance de vie de 150 ans. C’est aussi la raison pour laquelle il est connu comme l’homme capable d’ingurgiter entre 180 et 250 gélules de « vitamines » par jour.

Ce futurologue choque les consciences avec une vision précise du future dont wikipedia dédie un article entier avec ses centaines de prédictions. En voici les plus notables:

2020 – Les ordinateurs personnels atteindront une puissance de traitement comparable au cerveau humain.

2022 – L’Europe et les Etats-Unis adopteront des lois réglementant les relations entre les individus et les robots. L’activité des robots, leurs droits, devoirs et autres restrictions seront formalisés.

2028 – L’énergie solaire sera si bon marché et répandue qu’elle satisfera l’ensemble des besoins énergétiques de l’humanité.

2033 – Les voitures sans conducteur circuleront sur les routes.

2036 – En utilisant une approche de la biologie comme de la programmation, l’humanité parviendra pour la première fois à reprogrammer les cellules pour guérir des maladies, et l’utilisation d’imprimantes 3D permettra de fabriquer de nouveaux tissus et organes.

2038 – L’apparition de personnes robotisées et de produits de technologies transhumanistes. Ils seront dotés d’une intelligence supplémentaire (par exemple, orientée sur une sphère concrète de connaissances que le cerveau humain est incapable de couvrir entièrement) et de divers implants optionnels – des yeux-caméras aux bras-prothèses supplémentaires.

2042 – La première réalisation potentielle de l’immortalité – grâce à une armée de nanorobots qui complétera le système immunitaire et « nettoiera » les maladies.

2045 – Arrivée de la singularité technologique.

2099 – Le processus de singularité technologique s’étend sur tout l’Univers.

La complexité de Ray Kurzweil en fait un personnage encensé par les uns et raillé par les autres. Le documentaire Transcendent Man de Barry Ptolemy relate assez bien la vie du futurologue et présente l’essentiel de la plupart des thèmes de son livre The Singularity Is Near, avec les commentaires des partisans et des détracteurs.

(Visited 234 times, 1 visits today)

MNB
A propos MNB

Ingénieur en technologie de l'information, passionné par l'innovation et la singularité. Co-fondateur du think tank virtuel Paris Singularity.

Contact: Site web | Plus d'articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*