Think&Do Tank virtuel pour que la 4ème révolution "industrielle" / singularité impulsée par les NBIC soit éthique & sociale

Les scientifiques peuvent maintenant manipuler les cellules du cerveau à l’aide d’un smartphone

Image parGerd Altmann de Pixabay

Une équipe de scientifiques coréens et américains a créé un dispositif permettant de contrôler les circuits neuronaux à l’aide d’un minuscule implant cérébral contrôlé par un smartphone. L’appareil, qui utilise des cartouches de médicaments remplaçables de type Lego et de puissantes cartouches Bluetooth basse énergie, peut cibler des neurones spécifiques en administrant des médicaments et de la lumière pendant de longues périodes. Selon M. Qazi, cette technologie éclipse les méthodes conventionnelles utilisées actuellement par les neuroscientifiques, qui utilisent habituellement des tubes métalliques rigides et des fibres optiques pour acheminer les médicaments et la lumière.

Pour parvenir à administrer de façon chronique des médicaments à distance, les scientifiques ont relevé le défi critique de l’épuisement et de l’évaporation des médicaments. Des chercheurs du Korea Advanced Institute of Science and Technology et de l’Université de Washington à Seattle ont collaboré pour mettre au point un appareil neuronal muni d’une cartouche de médicament remplaçable, qui pourrait permettre aux neuroscientifiques d’étudier les mêmes circuits cérébraux pendant plusieurs mois sans craindre de rupture dans l’administration de médicaments.

Contrôlé grâce à une interface utilisateur simple et élégante sur un smartphone, les neuroscientifiques peuvent facilement déclencher n’importe quelle combinaison spécifique ou un séquençage précis de  lumière et de médicaments, chez n’importe quel animal cible ayant l’implant, sans avoir besoin d’être physiquement dans le laboratoire. À l’aide de ces dispositifs neuronaux sans fil, les chercheurs pourraient aussi facilement mettre sur pied des études automatisées sur des animaux, pour étudier l’incidence positive ou négative du comportement d’un animal sur les autres lorsqu’ils déclenchent, sous certaines conditions, l’administration de médicaments ou de la diffusion de lumière.

La suite ici (University of Washington)

(Visited 39 times, 1 visits today)

Loïc Bardon
A propos Loïc Bardon

Co-fondateur de Paris Singularity, think&do tank virtuel d'empowerment citoyen Prospectiviste passionné par la 4e révolution "industrielle"/singularité impulsée par les technologies NBIC(Nano/Bio/Info/Cogno)

Contact: Twitter | Plus d'articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*