Think&Do Tank virtuel pour que la 4ème révolution "industrielle" / singularité impulsée par les NBIC soit éthique & sociale

Sécurité et Internet des objets : cliquez ici pour tuer quelqu’un

A mesure que nous construisons l’Internet des objets, nous construisons un robot de taille mondiale. Comment allons-nous le contrôler ? L’année dernière, le 21 octobre, votre enregistreur numérique de vidéos a fait tomber Twitter sur Internet. Quelqu’un a utilisé votre enregistreur numérique, ainsi que des millions de webcams, routeurs et autres périphériques connectés non sécurisés, pour lancer une attaque qui a déclenché une réaction en chaîne, entraînant le “crash” de Twitter, Reddit, Netflix et de nombreux autres sites. Vous n’avez probablement pas réalisé que votre enregistreur avait ce genre de pouvoir. Mais tous les ordinateurs sont piratables.

La réglementation pourrait être considérée comme un gros mot dans le climat politique actuel. Mais comme les menaces posées par les ordinateurs sont de plus en plus importantes et catastrophiques, réglementer sera inévitable. Il est donc temps de commencer à y penser. Nous devons également envisager d’inverser notre tendance de tout connecter à Internet. Nous devons réfléchir à deux fois à ce que nous nous connectons et à ce que nous laissons délibérément non informatisé. Si nous nous trompons, l’industrie informatique ressemblera à l’industrie pharmaceutique ou à l’industrie aéronautique. Mais si nous y parvenons, nous pouvons maintenir l’environnement innovant d’Internet qui nous a tant donné. Parce qu’aujourd’hui nous n’avons plus vraiment d’objets intégrant des ordinateurs, mais plutôt des ordinateurs intégrant des choses.

Votre réfrigérateur est en réalité un ordinateur qui garde les choses au frais. Votre four, de même, est un ordinateur qui rend les aliments chauds. Un guichet automatique est un ordinateur contenant de l’argent à l’intérieur. Votre voiture n’est plus un appareil mécanique avec quelques ordinateurs à l’intérieur; c’est un ordinateur avec quatre roues et un moteur. En fait, c’est un système distribué de plus de 100 ordinateurs avec quatre roues et un moteur. Et, bien sûr, vos téléphones sont devenus des ordinateurs polyvalents.

Internet n’est plus juste un site Web auquel nous nous connectons. Internet devient un monde informatisé, en réseau et interconnecté dans lequel nous vivons. Ce futur qui se dessine s’appelle l’Internet des objets.

D’une manière générale, l’Internet des objets comporte trois parties. Il y a des capteurs qui recueillent des données sur nous et notre environnement : thermostats intelligents, capteurs routiers et routiers, et des smartphones omniprésents disposant de capteurs de mouvement et de récepteurs de localisation GPS. Ensuite, il y a les “intelligences” qui déterminent ce que les données signifient et ce qu’il faut en faire. Cela inclut tous les processeurs informatiques sur ces périphériques et, de plus en plus, dans le cloud, ainsi que la mémoire qui stocke toutes ces informations. Et enfin, il y a les actionneurs qui affectent notre environnement. Le but d’un thermostat intelligent n’est pas d’enregistrer la température mais de contrôler le four et le climatiseur. Les voitures sans conducteur recueillent des données sur la route et l’environnement pour se diriger en toute sécurité vers leurs destinations.

Vous pouvez considérer les capteurs comme les yeux et les oreilles d’Internet. Vous pouvez considérer les actionneurs comme les mains et les pieds d’Internet. Et vous pouvez penser à ce qui se trouve entre les deux comme le cerveau. Nous construisons un internet qui sent, pense et agit.

C’est la définition classique d’un robot. Nous construisons un robot de taille mondiale, et nous ne le réalisons même pas.

La suite ici (Bruce Schneier)

(Visited 55 times, 1 visits today)

Loïc Bardon
A propos Loïc Bardon

Co-fondateur de Paris Singularity, think&do tank virtuel d'empowerment citoyen Prospectiviste passionné par la 4e révolution "industrielle"/singularité impulsée par les technologies NBIC(Nano/Bio/Info/Cogno)

Contact: Twitter | Plus d'articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*