Think&Do Tank virtuel pour que la 4ème révolution "industrielle" / singularité impulsée par les NBIC soit éthique & sociale

Une économie de partage spatiale alimentée par des nano-satellites pourrait sauver l’humanité

L’émergence d’Internet et l’omniprésence d’appareils informatiques mobiles ont tout changé, des voyages au shopping à la politique ; pensez à Uber, Amazon et Twitter. Mais pour trouver le terrain de la prochaine révolution qui touchera à la fois le commerce, la gouvernance et l’interaction sociale, nous devons lever les yeux vers l’orbite terrestre basse. La baisse des prix des satellites de communication et de surveillance de la Terre va donner libre accès à tout type d’information aussi bien aux élites technologiques, qu’aux fermes reculées, aux villages ou aux machines. Cette économie du partage spatiale pourrait donner même à ceux qui ne sont pas employés par les grandes entreprises ou les gouvernements l’accès à des données fiables en temps réel sur tout, de la météo aux perspectives économiques aux migrations transfrontalières. En démocratisant l’accès aux ressources spatiales, nous pourrions créer un monde plus humain et juste. Mais pour cela il faudra d’abord surmonter des défis techniques, juridiques, politiques et réglementaires complexes.

La suite ici

Partager cet article: Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someoneShare on RedditShare on Tumblr
Loïc Bardon
A propos Loïc Bardon

Co-fondateur de Paris Singularity, think&do tank virtuel d'empowerment citoyen Prospectiviste passionné par la 4e révolution "industrielle"/singularité impulsée par les technologies NBIC(Nano/Bio/Info/Cogno)

Contact: Twitter | Plus d'articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*