Think&Do Tank virtuel pour que la 4ème révolution "industrielle" / singularité impulsée par les NBIC soit éthique & sociale

Vers des implants cérébraux plus sûrs et super précis

Quand Jan Scheuermann s’est portée volontaire pour recevoir un implant neuronal expérimental, elle n’imaginait pas que sa décision allait faire date dans l’histoire des neurosciences. Scheuermann, 54 ans au moment de l’opération chirurgicale, était paralysée depuis 14 ans en raison d’une maladie neurologique qui coupait les connexions neuronales entre son cerveau et ses muscles. Elle pouvait encore sentir son corps, mais ne pouvait pas bouger ses membres. Scheuermann s’est donc portée volontaire pour recevoir deux implants électriques de la taille d’un bouton insérés dans son cortex moteur. Les implants relient son cerveau à un bras robotique via des câbles dépassant de son crâne. Le pari de Scheuermann a payé. Après quelques jours de pratique, elle est parvenue à manipuler le bras robotique pour prendre seule une barre de chocolat. C’était en 2012. Le domaine de l’interface cerveau-machine a fait d’énormes progrès depuis.

source

Partager cet article: Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someoneShare on RedditShare on Tumblr
Loïc Bardon
A propos Loïc Bardon

Futurologue passionné par les NBIC, la singularité et le transhumanisme - Co-fondateur du think&do tank virtuel Paris Singularity - Membre actif de l'institut de recherche technologique virtuel envisioning.io

Contact: Twitter | Plus d'articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*