Think&Do Tank virtuel pour que la 4ème révolution "industrielle" / singularité impulsée par les NBIC soit éthique & sociale

ZAO : 1 nouvel “exploit” de l’IA au service du deepfake met en risque la vie privée

Image paranalogicus de Pixabay

ZAO, une application chinoise virale qui utilise l’IA pour mettre les visages d’utilisateurs sur ceux d’acteurs célèbres, fait maintenant l’objet d’une controverse majeure en matière de protection de la vie privée.

C’est l’application la plus récente, et peut-être la plus impressionnante, des réseaux antagonistes génératifs, ou GANs, les algorithmes d’IA derrière les deepfakes. Alors que les GAN ont déjà été utilisés pour l’édition et l’échange de visages, ZAO n’a besoin que d’une seule photo, pour échanger le visage d’un acteur contre le votre de façon extrêmement rapide et fluide.

Dans les heures qui ont suivi sa publication, ZAO a commencé à susciter des inquiétudes en matière de protection de la vie privée, en particulier au sujet d’une clause de l’accord d’utilisation qui donnait aux développeurs le droit d’utiliser gratuitement et à perpétuité toutes les photos téléchargées. Elle leur permettait également de transférer ce droit à tout tiers sans la permission de l’utilisateur.

L’épisode a fait revivre une controverse similaire au sujet de FaceApp, une application d’édition photo qui est devenue virale en juillet. L’application utilisait également les GAN pour retoucher les portraits des gens et avait amassé plus de 150 millions de photos de visages depuis son lancement.

La suite ici (Karen Hao)

(Visited 25 times, 1 visits today)

Loïc Bardon
A propos Loïc Bardon

Co-fondateur de Paris Singularity, think&do tank virtuel d'empowerment citoyen Prospectiviste passionné par la 4e révolution "industrielle"/singularité impulsée par les technologies NBIC(Nano/Bio/Info/Cogno)

Contact: Twitter | Plus d'articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*