Laboratoire d'idées Deeptech for good : innovation et prospective

Comment les “chatbots” vont modifier l’équilibre du pouvoir

cyborn-chatbot

Après le succès d’AlphaGo, ce sont maintenant les “chatbots” qui font le buzz. Le PDG de Microsoft les a récemment qualifié de nouvelles applications, de “the next big thing”. Pourquoi et comment ces chatbots pourrait bouleverser l’équilibre économique ?

Que sont les chatbots ? Basiquement, une plateforme de conversation. Les bots sont des assistants virtuels, des programmes informatiques avec qui vous pouvez interagir pour commander des choses, comme Siri mais en mieux. Si l’idée n’est pas nouvelle, son potentiel disruptof repose sur les ramifications qu’une telle fonctionnalité aura sur un “système d’exploitation”. Les bots pourraient complètement changer la façon dont nous interagissons. Selon une rumeur, Facebook va introduire un “bot store” ce mois. Ces types de bots messagers sont d’ailleurs déjà très populaires en Chine (WeChat dispose de millions d’utilisateurs). Attendez vous à pouvoir bientôt commander une voiture, une pizza ou n’importe quoi en écrivant au bot qui gère le service. Les bots messagers sont utiles, mais il ne s’agit que d’applications “remaquillées”.

Un autre type de chatbots pourrait totalement changer la donne en incarnant une version hybride entre les applications et un système d’exploitation :  les chatbots universels ou bots d’interface. Alexa d’Amazon en est un des premiers exemples. Alexa dispose de ses propres applications ou s’intègre avec des applications ressemblant à des bots. Ces “sous”bots ne disposent pas de leur personnalité comme Tay de Microsoft. Ils viennent, en quelque sorte, ajouter des superpouvoirs aux capacités d’Alexa. Lorsque vous interagissez avec un sous bot, vous continuez à communiquer avec Alexa en réalité. Avec un bot comme Alexa, il vous sera inutile de télécharger une application ou de créer un compte dans le futur. La première fois que vous demanderez un taxi, Alexa pourrait appeler un Uber et vous demander si vous voulez utiliser la carte de crédit Amazon qu’elle a déjà en base par exemple. Vous ne saurez même pas que vous utilisez le service Uber.

Dans un monde au sein duquel nous interagissons fréquemment avec un bot universel comme Alexa, l’entreprise qui contrôlera ce bot aura un avantage concurrentiel énorme. Ce chatbot universel choisira quels sous bots considérer, rompant ainsi le lien bâti de haute lutte entre les marques et vous.

La suite ici

(Visited 213 times, 1 visits today)

Loïc Bardon
A propos Loïc Bardon

Co-fondateur de Paris Singularity, think&do tank virtuel d'empowerment citoyen Prospectiviste passionné par la 4e révolution "industrielle"/singularité impulsée par les technologies NBIC(Nano/Bio/Info/Cogno)

Contact: Twitter | Plus d'articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


%d blogueurs aiment cette page :